Centrafrique:Le village Ngoutéré dans la Sous-préfecture de Bocaranga investi par 3R, finalement libéré

0
64
Après l’occupation momentanée du village Ngoutéré situé entre les villes de Bozoum et de Bocaranga par les éléments rebelles de 3R du général Sidiki, le député de Bocaranga 2, Frédérick Dimanche, affirme que ces combattants se sont finalement retirés de la localité.
L’élu de la nation sollicite du gouvernement, le déploiement immédiat des FACA dans la zone afin de sécuriser la population. « Nous, députés, n’avons pas les forces de l’ordre et de défense. Notre force est de demander au Gouvernement d’agir. C’est pourquoi, je demande toujours aux autorités du pays de déployer un contingent des Forces armées centrafricaines dans ma circonscription pour sécuriser la population », a-t-il plaidé précisant que le village Ngoutéré est distant de Bocaranga et de Bozoum.
En occupant Ngoutéré, les éléments du général Sidiki, basés à Dégaul dans la Sous-préfecture de Kouï, ont voulu que les autorités de Bangui entendent leurs voix. Ces hommes armés disent ne pas comprendre pourquoi certains combattants favorables au processus du Désarmement-démobilisation-réinsertion et rapatriement (DDRR), continuent d’attendre sans aucune prise en charge de la part du Gouvernement.
Selon une autre source concordante, le coordonnateur du programme DDRR, colonel Noël Sélésson, s’est rendu dans la troisième semaine du mois de juillet à Degaul pour s’enquérir de la situation et convaincre les combattants à être patients. Une solution qui selon la même source a permis de les calmer et d’accepter de se retirer de la localité de Ngoutéré.
Selon nos informations, certains opérateurs économiques musulmans  reviennent déjà dans la ville voisine de Bocaranga. La cohésion sociale et le vivre ensemble deviennent une réalité dans cette région en proie à l’insécurité depuis plusieurs mois.
 RNL

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here