Centrafrique : vers une victoire inéluctable de l’opposition démocratique sur l’Imposture et l’Imposteur de Bangui

0
86

 

Pour avoir fait du départ de l’Imposteur de Bangui le problème et la solution à la crise centrafricaine au lendemain des catastrophiques élections groupées du dimanche  27 décembre 2020, marquées singulièrement par des actes de graves et manifestes irrégularités dont l’incontestabilité a fini par leur ôter tout critère de crédibilité, de sincérité, de transparence, d’inclusivité, de liberté, d’acceptabilité des résultats et de légitimité, à l’issue desquelles il a été déclaré élu par l’ANE par seulement 17% du corps électoral, et desquelles plus de 300.000 Centrafricains avaient été délibérément exclus, la Rédaction du Journal en ligne « Le Tsunami » tient à féliciter très chaleureusement les leaders de tous les partis politiques de l’opposition démocratique centrafricaine, membres du BRDC, et les représentants des diverses organisations de la société civile pour leur participation remarquable au meeting du samedi 27 août 2022 sur le terrain de l’Ex – Ucatex dans le 8ème arrondissement de la ville de Bangui.  Ces vives félicitations s’adressent également aux responsables de leurs différents organes de base, à tous leurs militants, leurs sympathisants, à tous ces hommes et à toutes ces femmes qui ont bravé la pluie, pataugé dans la boue et qui ont vaincu la peur, les intimidations et les menaces des milices à la solde du pouvoir afin de rendre possible l’organisation de ce Grand Rendez – Vous.

Les résultats obtenus par cette Coalition, au vu du nombre des participants de conditions diverses et venus de toutes parts et en considération de la qualité des Messages délivrés par les intervenants constituent une première et incontestable victoire et donnent entière satisfaction par rapport aux objectifs à poursuivre. L’engouement des uns et des autres exprimé la veille mais vite refroidi par la pluie diluvienne qui s’est abattue sur le pays, notamment à Bangui et dans l’Ombella – Mpoko, et l’effervescence qui s’en est suivie après sa cessation, confirment non seulement la solidité des alliances nouées entre les organisateurs et l’efficacité des moyens de communication et de sensibilisation adoptés et mis en œuvre, mais surtout témoignent, à n’en point douter, de la détermination et de la volonté sans faille de tous les participants à faire un bloc pour empêcher la réécriture d’une nouvelle constitution et l’instauration d’une présidence à vie par l’Imposteur de Bangui, à travers une campagne honteuse et indigne d’achats de conscience.

Le Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution « BRDC » a pu, en moins de deux (2) semaines, mobiliser ses militants et ses sympathisants dans les 8 arrondissements de la ville de Bangui et les deux (2) communes de Bimbo et Bégoua et faire déplacer des centaines de partisans du NON, et a atteint l’un de ses objectifs majeurs : porter l’estocade, faire douter les militants et les sympathisants du parti au pouvoir dont les têtes pensantes sont contre l’initiative de la modification de la Constitution et tenter de ratisser le plus large possible. En dépit de la pluie et de la propagande officielle faite de faux communiqués, digne des anciennes républiques socialistes soviétiques et des régimes de dictature et d’intolérance, publiés à travers des médias sous contrôle et sur les réseaux sociaux, aucun recul, aucune défection n’ont été observés nulle part. Dans l’ordre, la dignité et l’unité, tous les participants ont donné une ambiance électrique, joviale et vivante à la cérémonie ; dans l’ordre, la dignité, l’unité et la paix, tous sont rentrés chez eux. Visiblement et irrésistiblement, ce meeting a été un vrai succès, un pari gagné et un défi relevé ; la peur a désormais changé de camp et tout un cosmos fait de mensonges, de tricherie, d’imposture et d’escroquerie politiques est en train de s’effondrer comme un château de cartes.

Dorénavant, le Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution, leurs alliés de toutes confessions confondues, leurs militants et leurs sympathisants doivent booster cette victoire ; ce qui signifie que l’heure est venue pour eux de cesser avec les beaux discours, les publications des communiqués et les réunions à longueur de journée ; il est temps à l’avenir d’aller à la rencontre de tous leurs citoyens, dans nos préfectures, nos sous – préfectures, nos communes, nos villages, c’est – à – dire des paysans, des retraités, des fonctionnaires et agents de l’état, des travailleurs, des désœuvrés, des commerçants et des élèves pour les rallier à cette cause commune. Cette opération de charme viserait à y faire installer toutes leurs structures locales et leurs représentants préfectoraux, sous – préfectoraux et communaux, renforcer leur leadership local sur lequel s’appuyer le moment venu, et enfin bâtir une unité durable entre tous les partis politiques membres du BRDC et tous leurs démembrements, et tous ceux qui, de l’est à l’ouest du sud au nord, s’opposent à l’initiative de la réécriture d’une nouvelle constitution et qui considèrent au – delà que non seulement l’Imposteur de Bangui reste et demeure le problème, mais surtout il est la solution à la crise centrafricaine.

Tout bien considéré et pour ce qui reste à dire, l’effervescence constatée lors de ce Grand Rendez – Vous du samedi 27 août 2022 a montré aux yeux de tous et des représentants des différents partenaires techniques traditionnels de la République centrafricaine que la crise de confiance envers le pouvoir de l’Imposture et l’Imposteur de Bangui a dépassé, en crimes ignobles, en forfaitures d’état et en trahisons, le seuil de l’inacceptable et a atteint un niveau abyssal sans pareil à ceux que le peuple centrafricain a connus naguère en 79 à l’époque de l’empereur Jean – Bedel Bokassa 1er, de 90 à 93 pendant la gouvernance du général d’armée André Kolingba et sous le règne de la nébuleuse de la Séléka en 2013 à l’origine du coup d’état du 13 mars 2013.

En outre, les moyens de communications et de sensibilisation, d’une part, et la capacité d’organisation et de mobilisation dont a fait montre le BRDC a surpris plus d’un observateur de la politique centrafricaine et s’est indiscutablement renforcée. C’est pourquoi l’interprétation grotesque et mensongère que le pouvoir a tenté de faire par l’entremise de ses petits communicants et autres scribouillards, à l’exemple du journaliste de Jeune Afrique et correspondant de l’AFP sur la réussite de cette rencontre histoire avec le peuple centrafricain n’étonne personne. Dès maintenant, partout est visible la détermination du peuple à en découdre avec l’Imposteur de Bangui pour bouter dehors son régime de haine et de corruption, comme est également visible la volonté de tous de mettre en place une transition politique qui aura les principales missions de faire taire définitivement les armes, de réconcilier les Centrafricains entre eux, de favoriser le retour de tous les exilés, de remettre le pays debout et d’organiser dans un délai raisonnable des élections démocratiques, libres, inclusives, transparentes, crédibles, sincères et incontestables.

C’est ici l’opportunité pour la Rédaction du Journal en ligne « Le Tsunami » d’exhorter tous les leaders des partis politiques membres du BRDC, leurs militants, leurs sympathisants et toutes les forces vives de la nation à s’organiser à partir de ce jour, dans la plus grande unité, dans les villages et dans les quartiers, dans les communes, les sous -préfectures et les préfectures, et à se préparer à descendre massivement dans la rue le moment venu pour abréger les souffrances du peuple et lui ouvrir les voies de prendre en main son propre destin.

La victoire est certaine et inéluctable !

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here