Centrafrique: vers un nouveau refus du président Touadéra d’appliquer le nouvel accord obtenu à Addis – Abéba ?

0
296

« Je peux faire semblant de croire,mais franchement au fond je ne crois pas. Il nous faut un minimum de sérieux dans tout ce que nous faisons. On peut se faire tromper une fois,mais attention jamais deux (2) fois. Je suis de passage. Singuila ».

« Ni les armes,ni les beaux discours politiques,ni les billets des banques qui doivent sauver notre pays dans cette gangrène où il est réduit depuis des années jusqu’à nos jours. Les remèdes les plus sûrs et efficaces sont la vertu,la valeur morale qu’on nombre des compatriotes intègres qu’il faut mobiliser, sensibiliser, conscientiser et les responsabiliser afin de sauver le pays. Je pense et je crois qu’à partir d’aujourd’hui la majorité consciente silencieuse ont cette responsabilité et elle y veilleront là dessus. Singuila ».

Abakar Sabone

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here