Centrafrique : une cinquantaine de militaires sanctionnés par le ministre de la défense nationale Rameaux Claude Biro

0
81

CENTRAFRIQUE : UNE CINQUANTAINE DE MILITAIRES SANCTIONNES PAR LE MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

SANGBILEGUE—Le département centrafricain de la défense nationale a sanctionné une cinquantaine de militaires mis en cause dans diverses infractions. La liste est rendue publique le 30 aout 2022.

C’est au total cinquante-cinq (55) soldats qui sont sanctionnés par décision du Ministre de la Défense motivée par des faits jugés contraires à la loi militaire. Quarante-quatre (44) de ces soldats ont été radiés des rangs de l’armée nationale. Vols, faux usage de faux, absence abusive, consommation de la drogue, fuite lors des combats sont les principales raisons évoquées pour radier ces soldats qui relèvent du BIT 3, BIT 5, BIT 6, BIT 8, Amphibie, la gendarmerie, la protection et du service central.

Onze (11) autres militaires ont été rétrogradés avec comme principal motif l’indiscipline au sein de l’armée nationale. Au Ministère de la Défense, on justifie ces sanctions par la volonté d’imprimer une nouvelle marque à l’armée nationale, « l’armée a beaucoup de défis aujourd’hui pour cela, on ne peut pas tolérer des écarts répétés de comportements qui ternissent l’image de cette armée. Ces sanctions qui ne sont pas les premières, visent à faire de cette armée, une armée disciplinée, respectueuse des droits humains et de la loi », a expliqué un haut gradé.

Ces derniers mois, le gouvernement a eu la main lourde contre les soldats mis en cause dans diverses infractions. La réaction du gouvernement a pour objectif de rassurer la communauté internationale qui a documenté de nombreuses violations des droits humains attribués aux forces de défense et de sécurité. Ces sanctions sont un message que transmet le gouvernement centrafricain. En trois mois, le Département de la Défense a radié plus de cent vingt (120) militaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here