Centrafrique : Une certaine idée d’un Centrafrique nouveau, selon le président de l’UDECA et membre fondateur de l’UFDO Faustin Zaméto

0
396

 

Union des Forces Démocratiques de l’Opposition (UFDO)

Une certaine idée d’un Centrafrique nouveau

Faustin ZAMETO, Président de l’Union des Démocrates Centrafricains (UDECA)

Membre fondateur de l’UFDO faustin.zameto@orange.fr

Le 10 Mars 2023 à Bangui, au siège du Parti National d’un Centrafrique Nouveau (PNCN), il a été créé l’Union des Forces Démocratiques de l’Opposition (UFDO), sis 20 villas, un regroupement composé de Huit partis politiques, d’associations politiques et de personnalités indépendantes.

Le but étant de permettre à la République Centrafricaine de retrouver l’espoir à travers un renouveau démocratique, d’apporter des réponses nouvelles et concrètes aux maux qui paralysent notre pays. L’UFDO se veut donc une force nouvelle capable de libérer les énergies afin de permettre à tous les Centrafricains, toutes couches confondues de sa société, de s’approprier la chose politique afin de devenir maîtres de leur propre destin. Le temps est venu de se prendre en main, de régler les problèmes de notre pays par nous-mêmes, en un mot d’être responsable.

L’UFDO est une nouvelle plateforme composée de partis politiques, d’intellectuels, d’hommes d’affaires, de paysans, de jeunes, de femmes et d’hommes qui entendent œuvrer pour un avenir radieux. Notre objectif est d’entraîner une majorité populaire au service d’un projet alternatif de transformation profonde de la société centrafricaine.

Outil de combat politique contre toutes les forces rétrogrades, passéistes, les déclinologues, les centro-pessimistes, les désenchantés de tout bord, les éternels donneurs de leçon et insatisfaits, les vendeurs d’illusions bref tous ceux qui ne croient plus, un seul instant, au réveil d’un Centrafrique nouveau, l’UFDO forte de ses convictions, entend œuvrer au service d’une stratégie de conquête du pouvoir politique. Pour cela, son organisation territoriale, son maillage et son implication dans la gestion des collectivités locales constituent des axes prioritaires. Nationalement et localement, il entend présenter des candidates et candidats aux élections municipales, législatives, sénatoriales et présidentielles.

L’UFDO représente surtout une alternative à l’extrême émiettement des forces politiques et associatives, un des principaux malaises et freins à l’efficience et à la vitalité de notre modèle démocratique. A cet effet, l’UFDO prône l’union de tous, sans aucune distinction, et ouvre ses portes à tous les Centrafricains, partis politiques, mouvements politiques, associations politiques soucieux du progrès de la République centrafricaine. C’est l’union qui fait la force. Grâce à notre capacité de nous unir quelles que soient nos différences, nous pouvons moderniser la pratique politique en République centrafricaine, renforcer la cohésion et la solidarité, au service de la justice, de la prospérité de chaque citoyen, donc de la paix.

Ce n’est qu’à travers le respect des valeurs de justice, de fraternité et d’égalité s’appuyant sur nos valeurs républicaines d’unité, de dignité et de travail qu’il sera possible de promouvoir les bases concrètes du développement et de l’émergence de notre pays.

L’UFDO, en tant que plateforme de rassemblement des forces nouvelles et de progrès, entend émanciper la République centrafricaine de ce paradoxal et chronique sous-développement alors que notre pays fait partie des plus riches de ce monde en matières premières très convoitées.

L’UFDO, enfin, est un outil décisif pour l’inclusion de l’éthique au cœur de notre pratique politique.

Vive l’UFDO !

 

Diffusion : 1) Agence centrafricaine de presse (ACAP) ; 2) Agence France Presse (AFP) ; 3) Radio RFI ; 4) Radio BBC ; 5) Radio Ndéké Luka (RCA) ; 6) Radio Notre Dame (RCA) ; 7) Union africaine (UA) ; 8) Union européenne (UE) ; 9) Minusca (ONU) ; 10) Ambassade de Russie ; 11) Ambassade de France ; 12) Ambassade des États-Unis ; 13) Ambassade du Congo démocratique ; 14 ) Ambassade de Chine ; 15) Ambassade du Tchad ; 16) Ambassade du Congo Brazzaville ; 17) Ambassade du Nigeria ; 18) Ambassade du Soudan ; 19) Ambassade du Cameroun ; 20) Ambassade de Guinée équatoriale ; 21) Ambassade d’Afrique du sud ; 22) Ambassade d’Égypte ; 23) Presse locale ; 24) Partis politiques ; 25) Gouvernement de la RCA ; 26) Assemblée Nationale ; 27) Cardinal Dieudonné NZAPALAINGA, Archevêque de Bangui ; 28) IMAN Abdoulaye OUASSELEGUE, Président de la Communauté Islamique ; 29) Pasteur Nicolas GREKOYAME des Églises Baptistes ; 30) Conseil National des Organisations de la Jeunesse (CNJ) ; 31) Association Nationale des Étudiants Centrafricains (ANECA) ; 32) Organisation Nationale des Femmes Centrafricaines (OFCA) ; 33) Les 26 (vingt six) Centrales syndicales de la RCA ; 34) La télévision « AFRICA 24 » ; 35) La télévision « FRANCE 24 » ; 36) La télévision « Afrique média » ; 37) La télévision « VOX AFRICA ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici