Centrafrique : un sit – in prévu le samedi 12 juin 2021 devant l’ambassade de la Fédération de Russie en France

0
72

Le samedi 12 juin 2021, des Centrafricaines et des Centrafricains de la Diaspora organiseront, devant l’ambassade de la Fédération de Russie en France, une grande manifestation pour dénoncer les abus, les actes de graves atteintes aux droits humains, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, commis par les mercenaires russes du Groupe Wagner déployés en Centrafrique, à la demande de l’Imposteur de Bangui, d’une part, et exiger leur retrait sans condition, d’autre part, sans préjudice de poursuites judiciaires devant les juridictions internationales.

Conformément aux termes d’un communiqué dont nous avons pu obtenir une copie, cette grande manifestation se tiendra, comme annoncé ci – dessus, devant l’ Ambassade de Russie en France sise au Squard Claude-Debussy 49 Avenue du Maréchal Fayolle 75016 Paris le samedi 12 Juin de 13 h à 17h .

Ce Sit – in aura pour buts de : – Dénoncer la présence des mercenaires russes en Centrafrique ainsi que les exactions et autres crimes commis par eux, – Demander avec insistance une enquête internationale sur les crimes commis en Centrafrique par les mercenaires russes, – Dénoncer la manipulation et surtout l’instrumentalisation de la population contre les instances internationales ainsi que les partenaires étrangers impliqués dans la crise Centrafricaine, – Dénoncer l’ingérence voire le non-respect de la pudeur diplomatique par l’Ambassadeur de la Russie en Centrafrique, – Dénoncer le non-respect des principes fondamentaux des Droits de l’homme, – Dénoncer la politique de l’isolationnisme du pouvoir de Bangui, – Dénoncer la corruption, la gabegie, la discrimination, l’injustice sociale, la justice au faciès qui empoisonnent le pays, – Dénoncer l’ingérence de la Russie dans la gestion interne du pays, – Dénoncer la campagne de désinformations et de dénigrements distillés par certains médias étrangers sur la crise Centrafricaine, – Réclamer à cor et à cri la tenue du dialogue politique inclusif.

Lu Pour Vous

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here