Centrafrique :Un chef d’un groupe armé et deux de ses lieutenants tués dans de nouvelles violences dans la capitale

0
382
People look at the body of a man lying in the Ali Babolo Mosque, in the PK5 district in Bangui on December 26, 2019, after clashes erupted when traders took up arms to oppose taxes levied by militia groups. At least 11 people were killed in fighting between militiamen and traders in a restive district of Bangui, the capital of the Central African Republic, two security officials and an imam said on December 26, 2019. The security sources said between 11 and 14 people died after clashes erupted late on December 25, 2019, while the imam, Awad Al Karim, said "16 bodies" had been brought to the local Ali Babolo mosque. / AFP / FLORENT VERGNES

Un chef d’un groupe armé et deux de ses lieutenants ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi par des commerçants lors de nouvelles violences survenues dans le quartier PK5 de la capitale centrafricaine, Bangui, a-t-on appris samedi de sources locales.

L’accalmie enregistrée depuis jeudi dernier grâce à l’intervention des casques bleus et des gendarmes centrafricains n’a pas permis le redémarrage des activités au PK5, connu comme le poumon commercial de Bangui.

Ce dernier est désormais divisé en deux : la vie a timidement repris dans la partie nord, alors que la partie sud demeure complètement paralysée par les combats, avec des tirs sporadiques d’armes légères encore audibles.

Depuis ces derniers temps, des rebelles stationnés dans le PK5 exigeaient des commerçants des « impôts » sur la vente des jouets de Noël. Une rixe s’est soldée par la mort d’un élément rebelle, se transformant très vite en conflit armé depuis mardi dernier, la veille de Noël.

D’après un bilan non officiel établi par des témoins, ces combats ont coûté la vie à une quarantaine de personnes entre mardi et jeudi. Des dizaines d’autres ont également été blessées et une vingtaine de boutiques et d’habitation incendiées.

Une base opérationnelle temporaire des casques bleus sera bientôt déployée dans la zone, a annoncé jeudi la mission onusienne de maintien de la paix en Centrafrique (MINUSCA).

 

Xinhua

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here