Centrafrique : un camion attaqué par des Antibalaka dans la préfecture de la Nana – Gribizi

0
284
CENTRAFRIQUE (27/08/2020), NANA-GRIBIZI, COMMUNE DE NDÉNGA, VILLAGE DOUKOUMA: UN CAMION MERCEDES 12 ROUES ATTAQUÉ PAR DES ANTI-BALAKA
Hier, jeudi 27 août 2020, un camion Mercedes 12 roues a été attaqué par un groupe d’Anti-Balaka, au village NDÉNGA, Axe MBRÈS/KAGA-BANDORO, alors qu’il convoyait des produits de Commerçants associés de MBRÈS destinés à la vente, dans les différentes boutiques et étales de cette 2è sous-préfecture de la NANA-GRIBIZI, située sur la Route des Safaris, qui ont fait la gloire touristique et faunique de la RCA (clins d’oeil à l’Empereur BOKASSA, Papa BOK, et son ingrat d’ami Valéry Giscard D’ESTAING alias VGE).
Ce camion qui rentrait sur MBRÈS, rempli de ses palettes, sacs et caisses de produits d’alimentation générale, était tombé dans un guet-apens tendu par des anti-Balaka, qui contrôlent cet axe à la population dense, reliant l’ancien Fort CRAMPEL, actuellement KAGA-BANDORO, aux pays des Trois Rochers (Les MBRÈS), fief du défunt FRANCK Pierre-Marie, député du KWA NA KWA, de sa défunte mère ZANIFÉ-TOUMBONA, l’ancienne ministre et députée indépendante, et des LAKOUÉTÉNÉ…
De ce que nous avons pu glaner dans la région, depuis la nouvelle connue hier soir, le butin de ses Anti-Balaka s’éléverait à 50 sacs de Sucre, 20 cartons de Sardine, 7 palettes de jus et quatre cent mille (400.000) francs CFA prélevés sur les passagers et commerçants du camion. Aucune victime humaine.
Parvenu aux Trois Rochers, aux MBRÈS, une ville sous-perfusion criminelle des groupes armés, le camion à la triste nouvelle déclencha une colère terrible, transformée en mobilisation des commerçants, pour des représailles prochaines contre le village DOUKOUMA, administré par les Anti-Balaka. Des recrutements se font, de mercenaires, pour une virée revancharde des dépouillés, contre les Anti-Balaka et leurs supplétifs de villageois, qui eux aussi seraient prêts à en découdre avec les prochains assaillants.
Ainsi va la vie dans nos provinces meurtries et déchirées entre Centrafricains, quand cela ne les oppose  à des hordes de conquérants venus du Tchad voisin (Arabes, Peulhs) ou de loin (Peuhls Sahéliens et Braconniers Soudanais ou Soudanais porte-flingues du Darfour), sur ces routes de Rabah El-Ziber.
Henri Grothe

N’Zila (Bimbo) – 28 août 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here