Centrafrique : « Travaux d’aménagement de la route Gouga – Mbaïki – Bangui »: quand Fidèle Gouandjika et son entreprise constituent un blocage dans l’exécution du PAR (2) !

0
247

 

Dans le cadre du projet, aucun site particulier de réinstallation n’est nécessaire, aucune
préparation particulière n’est requise. Les habitations appartenant aux familles concernées seront déplacées au sein du même village. Les problèmes fonciers ne se sont pas posés au sein de leur communauté.

Un mécanisme de gestion des plaintes sera mis en place et impliquera les municipalités
concernées par le projet, qui seront les organes de réception des plaintes. Ces dernières, dès réception de la plainte, informeront le consultant chargé de l’appui à la mise en œuvre du PAR et ils analyseront conjointement les faits et statueront dans les délais les plus courts, une à deux semaines au plus. Le règlement des conflits devra privilégier l’entente à l’amiable.

Les procédures de suivi commenceront dès l’approbation du PAR et bien avant le paiement des indemnisations et le déplacement des populations. L’objectif du suivi est de signaler aux responsables du projet tout problème qui survient et d‘assurer que les procédures du PAR sont respectées.

L’évaluation du plan de réinstallation sera faite dès que la grande partie des indemnisations est payée aux bénéficiaires et que la presque totalité de la réinstallation est achevée. L’objectif de l’évaluation est de certifier que toutes les PAP sont bien réinstallées et que toutes les activités économiques et productives sont bien restaurées.

Les populations concernées seront autant que possible associées à toutes les phases de contrôle des impacts du projet, y compris la définition et la mesure des indicateurs de référence. Le présent PAR remis à jour est évalué à la somme de 3 340 502 765 (Trois milliards trois cent quarante millions cinq cent deux mille sept cent soixante- cinq) FCFA et couvre en plus du Budget des compensations, le budget de la mise en œuvre et du suivi du PAR. Ces coûts seront intégrés dans le budget global du projet comme demandé par l’Etat
Centrafricain.

La matrice ci-après présente une synthèse des différentes variables obtenues.

Source : Ministère des Travaux Publics et de l’Entretien Routier

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici