Centrafrique : Touadéra fait désigner le faux licencié en droit public Charles Paul Lémasset Mandya commissaire de l’ANE

0
1446

Des informations de sources bien introduites à la présidence centrafricaine et proches de l’ANE, il nous a été rapporté que le Gangster de Bangui n’a jamais accepté le renouvellement des commissaires dont le mandat viendra à expiration fin décembre 2020, au plus tard.  Pour ce faire, et dans le but de continuer à avoir une main – mise totale sur cette institution dont il a fait l’un de ses dispositifs techniques et politiques de fraudes électorales, l’homme n’a pas hésité à demander et obtenir le remplacement de certains membres du comité de sélection, à la veille de la séance de désignation des nouveaux commissaires, et leur substitution par ses hommes de main, à savoir Abazen Djoubaye, Willibiro – Sacko et le directeur de cabinet du ministre de l’administration du territoire et du développement local. En leur donnant deux consignes précises : faire élire ses hommes de main dont les noms figuraient déjà sur une liste astucieusement traitée et acheter tous les représentants de la société civile afin de voter contre toutes les candidatures venant des partis politiques de l’opposition démocratique.

C’est ainsi qu’à l’arrivée, non seulement il a réussi son pari en faisant de la nouvelle ANE tant attendue et tant souhaitée un véritable sanctuaire du MCU  et une propriété exclusive des pouvoirs publics, ligotant de ce fait l’opposition démocratique, mais surtout il y a fait entrer des faussaires de tout acabit parmi lesquels un certain Charles Paul Lémasset Mandya ; celui – là même qui fut son conseiller en communication pendant la campagne de 2015, qu’il a fait nommer aux fonctions de ministre en communication dans le gouvernement de Simplice Mathieu Sarandji et qu’il a été finalement  contraint de limoger, suite aux révélations faites par le presse locale selon lesquelles l’homme est détenteur d’un faux diplôme de licence en droit public.

Ce scandale dévoilant une apologie de la culture de tricherie érigée en mode de gouvernance par un régime d’universitaires avait été, en effet, dénoncé par un compatriote dans une tribune intitulée  » Nation : M. Touadéra et M. Sarandji, saviez – vous que votre ministre en communication est détenteur d’un faux diplôme ? » publiée le 2 juin 2017 par le journal en ligne www.lavoixdessansoix.wordpress.com  en ces termes :

« En sa qualité de Secrétaire Général de l’Université de Bangui, Monsieur Simplice Mathieu SARANDJI avait signé en 2007, une Attestation de non authentification de diplôme, attestant le caractère faux, du diplôme de Licence en Droit Public du Sieur LEMASSET MANDYA Charles Paul. En ce temps, M. Faustin Archange TOUADERA était Recteur de l’Université de Bangui.
En 2015 pour leur campagne présidentielle, les sieurs Faustin Archange Touadéra et Simplice Mathieu Sarandji, vont faire de M. Lemasset Mandya, un élément fort de leur dispositif de campagne en Europe principalement en France, en le nommant Porte-parole et responsable de la communication.
Cerise sur le gâteau, après leur arrivée au pouvoir, ils vont nommer M. Lemasset Mandya Charles Paul, dans leur tout premier gouvernement au poste de Ministre de la Communication et de l’Information. Il est important de préciser que M. Lemasset Mandya, fait partie de ces Hommes du pouvoir, qui font la pluie et le beau temps actuellement à Bangui, et qui se croient au dessus de la loi.

 

 

Ils nous avaient déclaré à leur prise de pouvoir, qu’ ils sont pour la rupture, qu’ils feront la promotion de l’excellence, qu’ils sont des Hommes intègres, qu’ils moraliseraient la vie publique etc.
Dès leurs premiers pas, ils ont donné des signes d’inquiétude au peuple centrafricain par le choix des Hommes, les décisions hasardeuses et aujourd’hui, après 15 mois d’exercice de pouvoir leur régime apparaît aux yeux des centrafricaines et des centrafricains, comme le plus médiocre et le plus pire des régimes que le Centrafrique ait connu depuis son indépendance.

Le Centrafrique est un Pays malade, il a besoin des Hommes compétents, profondément attachés aux valeurs du travail, capables de le sortir de ce trou dans lequel des impréparés politiques l’ont précipité.

Ci-dessus la copie de l’Attestation de non authentification du faux diplôme du Ministre Touadérateur, Lemasset Mandya , signée par le « Rambo » du régime Touadéra, celui qui s’est déclaré Premier ministre à vie, l’indéboulonnable Simplice Mathieu Sarandji.

Promouvons l’immoralité à la tête de nos institutions et allons seulement !

Un compatriote »

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here