Centrafrique : Touadéra donne un caractère inter – confessionnel à sa guerre contre la CPC

0
824
MUSULMAN DE CENTRAFRIQUE ATTENTION LE GOUVERNEMENT DEVIENT INQUIÉTANT
1. Et ils continuent, après les exécutions sommaires extra-judiciaires de civils et de prisonniers de guerre, après les tortures et humiliations sur des civils et des prisonniers de guerre, après les incendies volontaires des huttes de pauvres paysans, l’heure semble venue pour les amalgames, les stigmatisations d’une partie du peuple qui font toujours le lit d’un nettoyage ethnique.
2. Depuis 2013, ça me fait toujours froid dans le dos quand j’entends des autorités de notre pays désigner des citoyens par leur confession religieuse. C’est toujours très mauvais signe.
3. On se rappelle qu’il y a quelques jours tout le quartier 5 kilos avait été secoué par le projet d’une attaque massive du secteur. La colère était telle, à cause de cette stigmatisation une fois de plus dangereuse des musulmans, que TOUADÉRA sur le conseil de la MINUSCA a dû tenter de désamorcer la bombe en invitant au Palais de la Renaissance 62 leaders communautaires de PK5. Il a d’abord tenté de les rassurer avant de leur remettre une enveloppe 2 millions de francs dont 500.000 s’étaient évaporés avant même de tomber dans les mains des destinataires.
4. Au final les habitants de 5 kilos sont restés méfiants, ne croyant pas un traître du patron du MCU. Car en même temps que TOUADÉRA tentait d’amadouer la communauté musulmane, beaucoup de jeunes musulmans du quartier PK5 étaient enlevés pour des destinations inconnues, mais le plus souvent c’était pour être assassinés. Sans oublier bien sûr ceux des jeunes musulmans qui sont manipulés pour aller combattre aux côtés des Russes qui les exposent à une mort certaine. Énormément sont morts au combat pour rien, sacrifiés par les sbires de TOUADÉRA qui les ont envoyé au casse-pipe.
5. Finalement, le temps vient de donner raison aux sceptiques de la communauté musulmane qui n’osaient donner crédit aux « assurances » de TOUADÉRA aux 62 leaders de la communauté. En effet, le dimanche 31 Janvier 2021 sur le mur Facebook officiel du Ministère de la Sécurité Publique, dont le patron est le Général Henri WANZET-LINGUISSARA, on pouvait lire une publication vantant les résultats d’un ratissage des forces de sécurité intérieure (FSI) dans la zone Bimbo 4 qui s’est soldé par une belle prise notamment des munitions d’armes de guerre présentées comme étant destinées à la CPC. Et de préciser aussitôt que la personne interpellé est un « Centrafricain MUSULMAN ». Pourquoi faire cette almagame entre et rebelle/terroriste et musulman ? Donc pour le Ministère de la Sécurité Publique MUSULMAN=TERRORISTE? Sinon pourquoi cette précision monstrueusement inutile ? Qu’est-ce que cette précision apporte de plus à la compréhension ? Et objectivement, qui peut croire un seul instant que ce soit une erreur ? On parle quand même de la page officielle d’un ministère régalien.
6. Personne ne peut croire que le ministère de celui qui a fait l’almagame entre CPC et l’armée tchadienne à la télévision nationale ai pu écrire ici musulman par erreur, par hasard ou par accident.
Quel est le plan qui se cache derrière tout ça ? Les musulmans doivent-ils encore s’attendre à une menace d’épuration ethnique ?
Une fois de plus nous ne pouvons que documenter puis alerter les ONG nationales et internationales sur ces faits d’une extrême gravité. En tout les cas, la communauté musulmane est avisée. L’unité nationale peut véritablement être en péril si le gouvernement ne fournit pas d’éclaircissements et ne sanctionne pas le ou les responsables de ce dérapage ignoble.
Tout autre attitude du gouvernement sera interprétée comme une caution du gouvernement au sombre projet de stigmatisation criminelle de la communauté musulmane.
7. Unité nationale en DANGER.
CPC
Fari Tahéruka SHABAZZ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here