Centrafrique : situation inédite des hôpitaux et services de santé, selon la Concertation des Forces Républicaines

0
80

 

Hôpitaux et Services de santé en République Centrafricaine en situation inédite : Quatre hôpitaux sans rang dans la capitale et pas d’hôpitaux dignes en régions sanitaires

SANTÉ : AFFAIRE PERSONNELLE OU D’ETAT ?

Un président existe dans un pays parce que celui-ci a une population. Sans cette dernière, il n’y aura ni État et donc aucun gouvernement. C’est dire que pour un État, il est vital de préserver la vie des personnes qui constituent sa population.

L’ensemble des institutions, programmes, installations et personnels contribuant à la prévention des maladies, à l’administration des soins aux malades ainsi qu’à la promotion de la santé d’une collectivité est vital partout sur l’étendue du territoire. Le personnel, sa formation, les infrastructures et l’alimentation en médicaments et autres fournitures relève du domaine régalien. Comme la RCA aime copier sans adapter ou parfaire, un système a été calqué sur la résolution sur le scénario de développement sanitaire en trois phases en vue d’instaurer la santé pour tous les Africains, adoptée par le 35ème Comité Régional de l’OMS pour l’Afrique à LUSAKA en 1985.

Selon cette copie, le système de santé est pyramidal à trois niveaux : central, intermédiaire et périphérique. Il définit une Politique Nationale de Santé (PNDS) établie en 2000 et révisée en 2004, avec paquet Minimum d’Activités (PMA) par niveau et par type de formation sanitaire (FOSA). Mais tout cela reste théorique et non effectif. La PNDS a créé sept Régions Sanitaires (RS) correspondant aux régions administratives du pays. Chaque RS est composée de deux à trois préfectures sauf la RS n°7 (Bangui) qui compte huit arrondissements : Il y a Bimbo pour la RS n°1, Berberati pour la RS n°2, Bossangoa pour la RS n°3, Sibut pour la RS n°4, Bria pour la RS n°5, Bangassou pour la RS n°6, et Bangui pour la RS n°7. L’accessibilité géographique aux services de santé dans un rayon de 5 km est passée de 45% en 1995 (EDS 1994/95) à 65,2% en 2000 (MICS). Cette amélioration cache des disparités selon le milieu de résidence (98% pour le milieu urbain et 47% pour le milieu rural).

Il faut noter qu’au moins 25% de la population dans l’arrière pays parcourent plus de 10 Km à pieds ou utilisent les moyens de fortune pour atteindre une formation sanitaire. L’évacuation systématique vers l’étranger des responsables des services publics est le premier indicateur de l’échec de la politique sanitaire en RCA. L’absence d’hôpitaux spécialisés et la concentration des infrastructures de soins à Bangui est un facteur qui prouve l’échec du système de soins en RCA. La qualité des soins dont bénéficie une population dépend du niveau du personnel c’est à dire de la qualité de l’enseignement reçu ainsi que de la performance des équipements disponibles dans les hôpitaux.

AVEC PRESQUE SIX MILLIONS D’HABITANTS, LA RCA COMPTE 0.09 MEDECIN POUR 1000 HABITANTS

Selon les statistiques de l’OMS de mars 2020 la RCA avait en 1995, 0,04 médecins pour 1000 habitants, 0,07 en 2010 et 0,06 en 2015 avec une forte concentration de médecins à Bangui. La 36e promotion de docteur en médecine de l’université de Bangui a présenté au public, vendredi 16 décembre 2022, 29 nouveaux docteurs en médecine.

En lisant les orientations stratégiques, on s’aperçoit que l’argumentaire dans les priorités d’action s’orientent aux actions des partenaires qui dit que le système de santé en RCA mérite une réorientation particulière pour que les axes dégagés dans le cadre du PNDS apportent des solutions aux problèmes identifiés dans l’analyse de la situation. Beaucoup de réformes sont envisagées mais tout cela reste que des mots sans actions concrètes car les notions de renforcement des capacités du cadre institutionnel, de promotion de la Santé de la Reproduction, de renforcement de la lutte contre la maladie, et la gestion des urgences et catastrophes ou encore- la promotion d’un environnement propice à la santé ne veulent rien dire.

La Concertation des Forces Républicaines

Source : La Tribune du Peuple n°03 du 5 décembre 2023

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici