Centrafrique : Si nous voulons la liberté, la rue et l’union nous la donneront

0
121

Ce qui est marrant dans cette histoire, c’est que tous les gens qui nous prenaient pour des fous, se retournent aujourd’hui contre ce régime de bras cassés.

Hier, on vous disait qu’ils n’étaient pas à la hauteur, vous nous traitiez d’ennemis de la nation. Aujourd’hui vous avancez nos mêmes propos au sujet de ces parvenus.

Ces gars au pouvoir ne mèneront jamais la guerre contre les gens qui ont financé leur campagne électorale. Vous verrez demain que les responsables des tueries de Paoua seront nommés à de hautes responsabilités comme vous avez vu les responsables des massacres d’Alindao, Bambari et autres marcher encore sur la dignité et le sang de nos frères calcinés et de nos sœurs violées et tuées.

La vraie libération de ce pays ne passera jamais par les politiques: comprenez le retrait de mon soutien à ces assoiffés de pouvoir sans vergogne. Si nous voulons la liberté, la rue et l’union nous la donneront.

Je ne verserai pas de larmes, le temps du deuil viendra. Aujourd’hui, il est plus que temps de reprendre ce qui nous appartient : notre dignité.

Je t’aime joli pays. Sol africain qui fleurit 🇨🇫
Demain je marcherai aux côtés de ceux qui sont prêts à mourir pour la libération de mon pays.

Penzy Itatizo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here