Centrafrique : « Scandale à l’Onu »: Tout le leadership de la Minusca pose fièrement aux côtés du criminel et fugitif de la CPS Hassan Bouba !

0
89
Valentine Rugwabiza

Représentante spéciale du Secrétaire général et Cheffe de la MINUSCA

Mme Valentine Rugwabiza, du Rwanda, a été nommée Représentante spéciale du Secrétaire général pour la République centrafricaine (RCA) et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), le 23 février 2022, par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.

Mme Rugwabiza travaille depuis plus de 30 ans sur les questions de développement et de sécurité de l’Afrique, tant dans le secteur public que dans les entreprises. Elle a été membre du Cabinet, diplomate de haut rang du Rwanda auprès de plusieurs pays et organisations, ainsi que dirigeante d’entités nationales, régionales et multilatérales.

Depuis 2016, Mme Rugwabiza était Représentante permanente du Rwanda auprès des Nations Unies et Ambassadrice non-résidente du Rwanda en Colombie et en Jamaïque. De 2014 à 2016, elle était ministre des Affaires de la Communauté de l’Afrique de l’Est et membre de l’Assemblée législative de l’Afrique de l’Est. De 2013 à 2014, elle était Directrice générale du Rwanda Development Board et membre du Cabinet.

De 2005 à 2013, Mme Rugwabiza a été Directrice générale adjointe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Genève. Auparavant, elle était Représentante permanente du Rwanda auprès de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG) et des institutions spécialisées des Nations Unies, ainsi qu’Ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire du Rwanda en Suisse, de 2002 à 2005.

Mme Rugwabiza parle anglais, français, swahili et kinyarwanda.

Joanne Adamson

Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général

Mme Joanne Adamson, du Royaume-Uni, a été nommé au poste de Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), le 01 juillet 2023, par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.

Mme Adamson arrive à ce poste avec plus de trente années d’expérience dans les domaines de la paix et la sécurité internationale, la diplomatie, l’analyse politique, les négociations multilatérales et la résolution des conflits, expérience acquise au sein de l’ONU, l’Union européenne ainsi qu’au cours de son service diplomatique pour le Royaume-Uni. En plus, de 2018 à 2021, Mme Adamson a été Représentante spéciale adjointe de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Auparavant, elle a été cheffe adjointe de la délégation de l’Union européenne auprès des Nations Unies, de 2016 à 2018, et Ambassadrice du Royaume-Uni au Mali et au Niger.  Elle a également travaillé pour les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, notamment au Siège de New York et à la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK), ainsi qu’à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)

Mme Adamson a obtenu une maîtrise en administration publique de l’Université Harvard, aux États-Unis, après avoir reçu une licence en langue et littérature françaises de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni. Elle parle couramment l’Anglais, le Français et l’Arabe.

 

Mohamed Ag Ayoya

Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé le 21 novembre 2022 la nomination de M. Mohamed Ag Ayoya, du Mali, au poste de Représentant spécial adjoint pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) et Coordonnateur résident pour la République centrafricaine. M. Ayoya officiera également en tant que Coordonnateur de l’action humanitaire

Monsieur Ayoya arrive à cette position avec plus de deux décennies d’expérience professionnelle et une connaissance approfondie dans le domaine humanitaire, particulièrement dans les contextes d’urgence complexes, avec un accent sur les questions de protection de l’enfance sur le terrain.

Avant de rejoindre ce poste, M. Ayoya a servi en Afghanistan comme Représentant du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). Il a également servi comme Représentant de l’UNICEF en Somalie et au Sud Soudan entre 2019 et 2022, où il a étroitement collaboré avec les Missions de Maintien de la Paix, mais aussi en Guinée (2013-2016) et au Zimbabwe (2016-2019). Il a joué un rôle essentiel dans la direction de la réponse de l’UNICEF à l’épidémie d’Ebola en Guinée; dans les programmes de survie et de développement de l’enfant en Haïti, Inde, Sierra Léone, Mali, Niger, Tchad, Mauritanie. Il a par ailleurs aussi contribué à l’élaboration des stratégies de survie de l’enfant et d’interventions de renforcement des capacités en utilisant l’approche des droits de l’homme en Afrique centrale et de l’Ouest et dans la gestion des urgences complexes et prolongées, y compris le COVID-19, au Soudan du Sud et en Somalie.

M. Ayoya est titulaire d’un Doctorat en médecine de l’Ecole Nationale de Médecine et de Pharmacie au Mali et d’un PhD en sciences nutritionnelles de l’Université de Cornell aux Etats Unis.

M. Ayoya parle couramment l’anglais, le français, le Tamasheq, le Bamanan et le Songhaï.

Général de Corps d’Armée Humphrey Nyone

Commandant de la Force de la MINUSCA

Officier de Cavalerie qui a rejoint l’armée zambienne en 1994, le Général de Corps d’Armée Humphrey NYONE a été nommé Commandant de la Force de la MINUSCA par le Secrétaire général de l’ONU, le 15 mai 2023.

Officier Général émérite avec plus de 29 ans d’expérience au sein des Forces Armées zambiennes, il a gravi tous les échelons au niveau des unités opérationnelles et stratégiques. Avant sa nomination, il était Commandant du Collège d’État-Major où il était responsable de l’encadrement pédagogique et de la transmission des connaissances aux officiers stagiaires en stratégie militaire ainsi que de la direction de l’élaboration des plans et des budgets stratégiques du Collège. En tant que Commandant du Collège d’État-Major des Forces Armées zambiennes, le Général de corps d’Armée H. Nyone a joué un rôle déterminant dans la planification d’un certain nombre d’exercices militaires, tels que « Southern Accords », en collaboration avec le Commandement des Etats-Unis d’Amérique pour l’Afrique (US AFRICOM).

Il a aussi successivement été Commandant de la 1re Division d’Infanterie, Directeur général de la Politique, Doctrine et Stratégie de l’État-Major de l’Armée de Terre, Commandant de la 6e Brigade Blindée, Commandant du 64e Régiment Blindé et Commandant de l’École des blindés.

Le Général de Corps d’Armée H. Nyone possède également une expérience des opérations de maintien de la paix. Il a été Observateur Militaire, puis officier chargé du DDRR à la MONUC, en République Démocratique du Congo, de 2006 à 2007 et chef des opérations du premier bataillon zambien de la MINUSIL en Sierra Leone de 2001 à 2002.

Le Général de Corps d’Armée H. Nyone est titulaire d’une maîtrise en Administration des Affaires et d’une maîtrise en études de Défense et Sécurité de l’Université de Lusaka, en Zambie. Il est doctorant en études sur la Paix et les Conflits à l’Université de Lusaka. Il est également diplômé d’École de Guerre du Collège de Commandement et d’État-Major de l’Armée de Terre Américaine de Fort Leavenworth au Kansas et du Collège d’État-Major des Forces Armées zambiennes.

Décoré d’une dizaine de médailles nationales et internationales, il est marié et père de cinq enfants.

Commissaire de Police Christophe Bizimungu 

Commissaire de la Police

Le Commissaire de Police Christophe Bizimungu (Rwanda) a été nommé, le 20 avril 2021, par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, au poste de Chef de la composante Police (UNPOL) de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA).

Le nouveau chef de la composante police jouit d’une carrière riche de plus 30 ans dans les domaines de la reconstruction, de l’édification et de l’orientation des structures étatiques rwandaises, et de la conception des politiques et plans stratégiques.

Dans son pays, le Commissaire de police Bizimungu a, tour à tour, occupé des postes de Chef de la police judiciaire, Procureur des juridictions militaires, Commandant régional de la police et commissaire du Département des investigations criminelles, Commandant de l’École nationale de Police du Rwanda et membre du Conseil d’administration de la Police nationale rwandaise. Il a ainsi participé à la conception de la politique et des directives de formation, et contribué à l’élaboration et la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité, qui a conduit à la création, en 2000, de la Police nationale rwandaise. Il a coordonné une douzaine d’opérations avec Interpol.

Titulaire d’un doctorat en droit pénal obtenu en 2018, le Commissaire Bizimungu a grandement œuvré dans le secteur de la justice de son pays, notamment en ce qui concerne la réforme et la création du nouveau système de justice militaire. Au nombre des chantiers sous sa responsabilité, l’on peut citer la restauration générale de l’institution chargée de l’application de la loi ; la création d’un cadre de formation et d’aptitude pour les officiers de police devant gérer la situation post-conflit. Plus tard, il a apporté sa contribution à la réforme nationale du secteur judiciaire d’abord comme juriste, puis comme coordonnateur de la politique de renforcement des capacités à la Gendarmerie nationale et dans l’Armée.

Christophe Bizimungu a obtenu plusieurs certificats notamment à l’International Peace Support Training Center de Nairobi au Kenya et à l’International Institute of humanitarian Law de San Remo en Italie. Il a reçu d’autres certifications au Rwanda, y compris à la United Naval Justice School detachment of international training, la National police academy de Musanze, l’International Institute of Humanitarian Law et le United states Defense institute of international legal studies. D’octobre 2007 à septembre 2008, il a obtenu un master en droit pénal international à l’Université de Sussex, en Angleterre. De 1994 à 1995, il a été Officier de liaison entre la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda (UNAMIR) et l’Armée patriotique du Rwanda en période de conflit et post-conflit.

Le Commissaire de police a reçu plusieurs décorations, dont celle de l’exemplarité de performances de police, une distinction attribuée à seulement une dizaine de policiers depuis la création de la police rwandaise.

Le Commissaire de Police Christophe Bizimungu a démarré sa carrière professionnelle en janvier 1992, comme militaire. En 1994, il devient gendarme, suite à une formation commune de base à l’École nationale de la Gendarmerie, puis à l’Académie nationale de Police de Musanze, au Rwanda.

Après des études primaires et secondaires effectuées à Goma en République démocratique du Congo, il a poursuivi ses études à l’Université de Kinshasa (RDC), de 1986 à 1990, puis, de 1995 à 1996, à l’Université nationale du Rwanda Butare où il a obtenu une licence avec mention distinction.

Né en 1965, le Commissaire de Police Christophe BIZIMUNGU est marié et père de quatre enfants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici