CENTRAFRIQUE: REMARQUES SUR UN ARRÊTÉ SIGNÉ PAR UN MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE

0
564

Le 17 juin 2019, le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, M. Félix Moloua a signé et rendu public par diffusion à la radio d’Etat, l’Arrêté n°0240/2019/MEPC /DIRCAB/CEGAL, portant nomination ou confirmation des inspecteurs itinérants á la cellule d’appui á la gestion de l’aide alimentaire (CEGAL) (cf. MEDIAS+ N°2157 du Mercredi 19 juin 2019, p.2).
Deux faits sautent à l’œil à la lecture de cet arrêté.
D’abord, l’arrêté n’a pas visé le décret nominatif du Premier ministre, chef du gouvernement (cf. Décret n°19.056 du 25 février 2019), ce qui est scandaleux. En nous appuyant sur l’autorité scientifique du psychanalyste Sigmund Freud, on peut affirmer avec une faible marge d’erreur que le fait d’ignorer le décret nominatif du PM Ngrébada dans ce texte officiel n’est pas un simple oubli, mais un « acte manqué » qui révèle la contestation de l’autorité de M. Firmin Ngrébada par le ministre Moloua. Ce dernier ne voulait donc pas et ne veut toujours pas de Ngrébada à la tête du gouvernement MCU.
Plus grave, le dernier décret nominatif des membres du gouvernement n’est pas celui visé dans ledit Arrêté. A ce que je sache, l’actuel gouvernement a été formé par Décret n°19.072 du 22 mars 2019. C’est donc le dernier texte en vigueur, celui du 22 mars 2019, qui aurait dû être visé dans tous les textes organiques et nominatifs après le 22 mars 2019, et non le Décret n°16.221 du 11 avril 2016, portant nomination ou confirmation des membres du gouvernement, qui est devenu caduc.
Voilà donc le prototype d’un ministre incompétent: quelqu’un qui est ministre membre du gouvernement depuis plus de 3 ans mais qui est incapable de veiller à ce que les textes officiels soumis à sa signature soient rédigés selon l’orthodoxie administrative. N’y a-t-il pas de bons Administrateurs-rédacteurs des textes officiels au ministère du Plan?
Dans les pays où les deux têtes de l’Exécutif se respectent, ce grabuge est suffisant pour limoger son auteur, y compris le membre du gouvernement qui a écrit « A BON ATTENDEUR SALUT » dans un texte officiel (cf. Communiqué officiel du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité publique du 13 juin 2019).
Voilà autant de PREUVES, en gras et en majuscule, que la RCA est dirigée par un gouvernement rempli d’incompétents, de « bras-cassés » pour parler comme l’autre. C’est à la fois triste et dommage pour la RCA qui ne manque pourtant pas de cadres de valeur.
Jean Bedel Dinga-Kpilè
Source: MEDIAS+

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here