Centrafrique : « Réhabilitation du complexe sportif 20.000 places »: quand on ignore toute procédure de gestion des marchés publics !

0
98
« Centrafrique: La réhabilitation du complexe sportif 20.000 places au centre d’une rencontre entre le Ministre de la Jeunesse et des sports et les acteurs impliqués.
Bangui, le 16 septembre 2020 à 9h, s’est tenue une réunion regroupant les acteurs impliqués dans la réhabilitation du complexe Barthélémy Boganda, cette réunion a vu la participation du président de la fédération centrafricaine de foot-ball, M. Célestin YANINDJI, accompagné de son 2e vice-président, du directeur général des sports et de l’éducation physique, M. Jean Étienne KOPO, du chargé de mission du Ministère de l’habitat, du chef de service des dépenses publiques du Ministère des finances et du Budget et des membres du comité de la réhabilitation, sous la présidence de SEM Régis Privat Lionel DOUNDA à son cabinet.
Au centre de cette rencontre de haut niveau, la question de réhabilitation de l’infrastructure socio-éducative a été posée clairement par le Ministre en charge de la Jeunesse et des sports, en réponse à la problématique posée par le membre du gouvernement, un retour a été défavorablement fait par le chef de service des dépenses publiques, comme quoi, y’a des procédures tant au niveau du Ministère des finances et du budget qu’au niveau du Trésor public avant tout décaissement desTrente pourcent demandé par les entreprises retenues pour ces travaux.
Rappelant que le budget prévisionnel de ces travaux a un montant total de: Deux Cent Cinquante Sept Millions de francs CFA (257.000.000), mais, le président de la république, chef de L’État, le professeur Faustin Archange TOUADERA, lors d’un Conseil des Ministres du 18 juin 2020, sur le plaidoyer du ministre de la jeunesse a instruit pour que soit versé une partie du budget à hauteur de Cent Cinquante Millions de Francs CFA (150.000.000 FCFA) et a par ailleurs instruit pour une seconde fois le ministre de voir le gap du budget chez d’autres acteurs, dommage est que jusqu’au jour d’aujourd’hui, aucun rang n’a été reçu par l’une des entreprises retenues.
Il est aussi important de noter que dans cette affaire, la fédération centrafricaine de football avait reçue une note venant de la Confédération Africaine de Football (CAF), lui disant, je cite # VOUS ÊTES PRIÉ DE FOURNIR AU SERVICE DES LICENCES DE CLUB DE LA CAF UN RAPPORT D’INSPECTION DU STADE DE LA CAF REMPLI, DES PREUVES PHOTOGRAPHIQUES DE CHAQUE SECTEUR DU STADE ET AUTRES CERTIFICATS PERTINENTS, CONFORMÉMENT AU PREMIER RAPPORT DE VISITE D’INSPECTION ET REMARQUES AU PLUS TARD LE 17 SEPTEMBRE 2020#.
VEUILLEZ NOTER QUE LE FAIT DE NE PAS FOURNIR LES INFORMATIONS DEMANDÉES À TEMPS, PEUT CONTRAINDRE LA CAF À SANCTIONNER LES STADES, TANDIS QUE D’AUTRES SANTIONS DISCIPLINAIRES PEUVENT ÊTRE INFLIGÉES À VOTRE FÉDÉRATION.
Somme toute, une conclusion a été donnée par le Ministre, vu toutes ces procédures susmentionnées, techniquement et matériellement, le match retour, RCA vs Maroc ne pourra pas se jouer au pays de Boganda, dû au retard accusé dans le décaissement des fonds.
Le chef du département compte en parler en conseil des ministres ce jeudi, a t-il conclu.
Le CS Communication. Dieu Trésor ADOUM »
Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here