Centrafrique : « référendum constitutionnel »: Sarandji n’a – t – il pas appelé à l’unité et au respect des décisions de la cour constitutionnelle ?

0
84

Centrafrique : Simplice Mathieu Sarandji appelle à l’unité et au respect des décisions de la Cour constitutionnelle

Ouverts le lundi 03 octobre 2022, les travaux de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale se poursuivent à Bangui. Les députés doivent, au cours de cet exercice parlementaire, examiner des projets de loi dont celui de la loi des finances 2023. Cependant, dès l’ouverture, le président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji, s’est prononcé sur la décision de la Cour constitutionnelle. Laquelle décision annule la démarche de rédaction d’une nouvelle constitution.

Si le locataire du palais de la Renaissance ne s’est pas encore officiellement prononcé sur le verdict de la Cour constitutionnelle, qui a annulé tous les actes qu’il a pris pour éditer une nouvelle loi fondamentale, le numéro 2 de la République, lui, a coupé court aux spéculations. En sa qualité de président de la Représentation nationale et secrétaire exécutif du parti au pouvoir, le Mouvement cœurs unis, Simplice Mathieu Sarandji appelle au respect de la loi.

« Rappelant que l’article 106 de la Constitution du 30 mars 2016 stipule : Les décisions de la Cour constitutionnelle ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics, à toutes les autorités administratives et juridictionnelles, et à toute personne physique ou morale. L’atmosphère qui était lourde hier, chargée de risques d’affrontement, est en passe de se détendre, à la suite de la position du gouvernement qui prend acte de la décision » a affirmé Simplice Mathieu Sarandji, président de l’Assemblée nationale.

« Un peuple désuni est un peuple sans réel avenir »

Face au climat encore tendu au sein de la classe politique, le chef du parlement centrafricain exhorte à barrer la route à la division qui, selon lui, pourrait porter un coup au tissu socio-économique du pays.

« J’exhorte nos pères et mères, nos frères et sœurs, nos cadres, nos jeunes ainsi que la population toute entière, à observer le calme dans l’unité. Car un peuple désuni est un peuple sans réel avenir. Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre, ce que la division nous a causé. Le calme dans le travail, sans lequel le peuple ne pourra relever les défis du progrès économique et social » a exhorté Simplice Mathieu Sarandji.

Cette 2ème session de l’Assemblée nationale dite session budgétaire se poursuit jusqu’au 29 décembre prochain. Alors que les députés sont appelés à examiner le budget de l’année prochaine, le gouvernement, lui, n’a pas encore soumis à leur appréciation le projet de ce budget.

RNL

Lu Pour Vous

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here