Centrafrique : Réaction  »par rapport au port de la toge, de l’épitoge et de la toque »

0
176

 

« Réaction  »par rapport au port de la toge, de l’épitoge et de la toque ».

En réalité, tout cela symbolise le savoir , l’appartenance à une classe socioprofessionnelle.

Ne portent pas la toge, l’épitoge et la toque ceux qui enseignent à l’université, mais ceux qui font partie du Corps académique.

On ne porte pas la toge qui est une tenue d’apparat comme de vulgaires tenues de ville.

Ne portent pas les épitoges et les toques, tous les enseignants du supérieur.

C’est comme dans l’armée, certaines tenues et autres attributs militaires sont réservés à une catégorie d’Officiers ( officiers supérieurs et Généraux). Je rappelle qu’il y a des textes qui réglementent le port des toges, des épitoges et des toques, malheureusement cela n’est pas respecté par ceux que je considère comme les « doctes », c’est-à-dire les savants qui, dans des sociétés organisées, devraient être considérés comme des véritables lampions.

Je suis désolé de voir des chargés de travaux dirigés ( corps des auxiliaires de l’université de Bangui) porter les toges et même des épitoges. Je considère cela comme du mépris et même de l’inconsidération pour ces symboles du savoir savant.

J’exhorte mes collègues universitaires, et surtout les vrais universitaires, à protéger notre corporation. Nous devons faire preuve d’indépendance morale et développer un esprit de corps.

Pr Apollinaire Selezilo
Linguiste, didactien et onomasticien.

Enseignant – chercheur et écrivain.

Membre du CTS-LSH-CAMES

Membre du COPIL AQ-UA

PS:  »cachez cette toge que je ne saurai supporter » Feddy Kalmamë Chris Can »

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici