Centrafrique : que se passe – t – il à Bambari ?

0
397

Bambari serait prise par l’UPC, souffle-t-on, en haut-lieu, mais personne ne souhaite en dire plus, si ce n’est que nos Forces de défense et de Sécurité attaquées auraient battu en retraite et, depuis un peu plus d’une heure, les échanges de tirs auraient cessé. Un calme relatif se serait imposé.

Quels sont les faits ?

En fin de journée, une première information décrivait un combat possible entre UPC et FACA, en alerte depuis 16h locales, probablement informées d’éventuelles attaques de rebelles sur leurs positions.

17h, locales, des tirs d’armes lourdes retentissent dans la ville, depuis l’ancien Camp de la MINUSCA. Confirmé par un message en circulation sur les réseaux sociaux, «Alerte Bambari sous tension , des tirs à l’arme lourde depuis 17 heures. On est bloqué au bureau.»

Après recoupements, cantonnées au Collège d’Enseignement Général, les FACA ont été attaquées par des rebelles prenant la ville en étau. Ensuite « les tirs s’irradient vers le centre-ville ».

Mais aussi surprenant que cela paraisse, dans la ville se trouvent une délégation du Gouvernement de la Centrafrique, constituée de deux ministres, logés à l’Évêché, plus celles des Garants de l’Accord de Khartoum, hébergés quant à eux au #PAM, venus évaluer l’APR-RCA. Ils étaient tous pris dans l’angle de tirs des #FDS_RCA et des rebelles, qui provenaient de toutes parts. Pour ceux qui connaissent la ville, situé vers l’Hôpital, le site du PAM est en face du #CEG, non loin de l’Évêché.

Constats. Les renseignements d’il y a quarante-huit heures faisant état de colonnes rebelles se rapprochant de Bambari, par les axes Bakala, Ouaka, Central African RepublicIppy et Alindao (subprefektur), se confirmeraient par cette attaque redoutée..
La MINUSCA serait restée à l’écart de ces affrontements bien qu’une source contactée affirmait que la Force de Réaction Rapide (QRF) et des mesures de sécurité du personnel auraient été activées.

Questions. La mission d’évaluation Khartoum poursuivrait-elle sa mission pour être reçue demain à #Gbokolobo par Ali Darasa, comme négocié depuis cette matinée ?
Quel en est le bilan des affrontements, même provisoire, de cette fin de journée ?
À quoi devrions-nous nous attendre pour la suite des événements ?

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here