Centrafrique : que fait M. Georges Pétro – Koni Zézé chargé du Haut – Commissariat à la décentralisation, à la régionalisation et au développement local depuis plus de 15 ans ?

0
128
DISCOURS
DE SON EXCELLENCE PR. FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT,
A L’OCCASSION DE LA CEREMONIE DE REMISE OFFICIELLE DU DOCUMENT DE POLITIQUE NATIONALE DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT TERRITORIAL
BANGUI, 12 AVRIL 2024
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ;
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Messieurs les Présidents des Institutions de la République
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
Excellences, Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique;
Messieurs les Préfets ;
Monsieur le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui ;
Mesdames et Messieurs les Présidents des Délégations Spéciales auprès des Communes ;
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs,
C’est avec une légitime fierté et un réel plaisir que je reçois aujourd’hui le Document de Politique Nationale de Décentralisation et du Développement Territorial de la République Centrafricaine.
Je teins d’abord à saluer et souhaiter la bienvenue à tous les invités et plus particulièrement aux Préfets et Présidents des Délégations Spéciales de nos villes de provinces venus pour la circonstance.
Je saisis l’occasion pour les remercier pour leur forte implication dans le processus d’élaboration de cet important document.
Je voudrais également renouveler notre gratitude à nos partenaires techniques et financiers qui nous ont toujours soutenu, particulièrement au PNUD dont l’appui technique et financier a permis de concrétiser ma vision politique en matière de Décentralisation, gage d’un développement durable et équilibré de nos Régions et Communes, à travers l’élaboration du Document de Politique Nationale de Décentralisation et du Développement Territorial et de sa feuille de route budgétisée que je viens de recevoir officiellement.
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Dans mon discours d’investiture, le 30 mars 2021, je déclarais que « Dans le cadre de la Politique de décentralisation, déconcentration et régionalisation, nous allons renouer avec la démocratie à la base et la gouvernance locale abandonnées depuis 1988 ».
En effet, la décentralisation et le développement territorial, clairement exprimés dans la Constitution du 30 août 2023, ont été à la fois retenus parmi les recommandations fortes du Dialogue Républicain de 2022, dans les priorités du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix 2017-2021 à travers son pilier 2 intitulé : « Renouveler le contrat social entre l’Etat et la population » et exigés par l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation du 6 février 2019.
L’élaboration de la Politique Nationale de la décentralisation et du développement territorial a bénéficié de l’engagement et appui politique du Gouvernement et des contributions techniques et financières du PNUD, ainsi que de la mobilisation des Centrafricaines et Centrafricains représentants des Collectivités Territoriales, les diverses institutions publiques, privées et différents acteurs des Organisations de la société civile.
La Politique Nationale de décentralisation et du développement territorial est un document d’envergure nationale, appelée à fédérer et encadrer toutes les interventions en matière de gouvernance territoriale et nationale, en tenant compte des spécificités et potentialités de chaque collectivité territoriale.
Elle vient combler un vide en mettant à la disposition des acteurs étatiques et non étatiques qui œuvrent inlassablement aux côtés des populations engagées dans la quête de la paix et de la sécurité, du bien-être, du mieux-être et du mieux-vivre, un instrument de référence pour la concertation-coopération-construction de la République Centrafricaine.
Aujourd’hui, je puis vous assurer que nous sommes sur la bonne voie pour la concrétisation de cette volonté politique à travers la réforme de l’Administration Territoriale amorcée par la promulgation des lois n°20.008 du 17 septembre 2020, qui consacre la décentralisation et la libre administration des Collectivités Territoriales et n°21.001 du 21 janvier 2021, relative aux Circonscriptions Administratives et les différents textes complémentaires ou d’application qui se poursuivent encore.
La validation définitive dans les prochains jours par le Gouvernement de ce précieux document ainsi que de sa feuille de route budgétisée, viendra renforcer le cadre juridique et institutionnel de cette politique, en vue de mettre en œuvre des stratégies appropriées à la résolution définitive des crises récurrentes survenues dans le pays et renouveler en même temps le contrat social entre l’Etat et la population.
Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Partenaires Techniques et Financiers,
Votre présence et votre engagement lors de la tenue prochaine d’une grande réunion de mobilisation des ressources à laquelle vous seriez tous conviés seront vivement recommandés, afin de nous accompagner dans ce processus de décentralisation tant réclamé par la population comme étant l’une des voies du développement équilibré de nos Collectivités Territoriales.
Avant de clore mon allocution, je voudrais réitérer mes vifs remerciements au PNUD dont les appuis indéfectibles ont contribué à l’élaboration de cette Politique Nationale, ainsi qu’à tous les autres Partenaires Techniques et Financiers engagés à nos côtés dans ce processus.
Les défis sont nombreux certes, mais je compte une fois de plus sur la mobilisation de tous les acteurs et en particulier, celle du Gouvernement pour la mise en œuvre de la Politique Nationale de décentralisation et du développement territorial qui se veut à la fois inclusive, participative et dynamique en vue de contribuer à l’émergence de la République Centrafricaine à l’horizon 2050.
Je puis vous assurer de mon entière disponibilité et de ma détermination à ne ménager aucun effort pour donner pleine vie à cet important instrument de développement local et à répondre aux attentes de nos populations.
Je vous remercie.
La Renaissance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici