Centrafrique : MM. Touadéra et Moloua, que dites – vous des tracasseries administratives et des menaces verbales dont est victime le journaliste Christian Aimé Ndotah de la part de votre ministron Serge Ghislain Djorie ?

0
187

 

Chers tous,

J’ai décidé ce 20 mai 2023, de rendre publiques les menaces téléphoniques proférées par Monsieur Serge Djorie le 30 septembre 2022.

Ma démarche s’inscrit dans une logique de transparence et d’honnêteté pour permettre à l’opinion de mieux comprendre les tracasseries administratives que j’ai subie et continue de subir de la part d’un  »ministre de la République ».

Les propos ci-dessous  date du 7 octobre 2022.

Il s’agit d’un mail envoyé au concerné pour obtenir des réponses suite à son appel téléphonique.

Mon mail est demeuré sans suite , comme la plupart de mes mails à lui envoyés pour des suggestions professionnelles.

En effet, j’ai pris l’initiative de rencontrer le tout nouveau ministre de la communication, le 26 octobre 2021, notamment sur le dossier CIRTEF, un organisme international qui appuie énormément les médias radio et TV .

Dans l’intérêt de mon pays, je me suis mis à disposition.

Bref!!!

Lisez

 »Monsieur le Ministre,
Comme vous le constatez, j’ai toujours gardé contact avec vous et votre cabinet sur le dossier cirtef.
Vous n’avez jamais donné suite
Soit.

Maintenant, je souhaite avoir des précisions sur les articles que j’aurais écrit sur vous.

En effet, le 29 septembre 2022, vous m’avez manqué au téléphone très tard dans la nuit.

Le lendemain matin, 30 septembre 2022, je vous ai laissé un SMS pour en savoir davantage et vous m’avez rappelé pour carrément me mettre en garde et me menacer de vous en prendre à moi quand vous auriez démissionné.

Ci-dessous la transcription de votre appel en attendant les preuves
……….,….,….
Transcription
Moi: Monsieur le…

Lui: Monsieur Ndotah ?

Moi:Oui.

Lui: Monsieur Ndotah, je pense que, à un certain moment vous devez savoir que je porte un nom, c’est le nom de ma famille.

Moi: Oui!

Lui: Et quand vous ne savez pas quelque chose, c’est pas la peine de publier.
Je profite de ça pour vous dire que la politique ne fait absolument rien.
Je suis chercheur en médecine. Ça c’est mon métier.
Vous arrêtez d’écrire des choses sur moi

Moi: Quoi exactement Monsieur le…?
Allô
Allô
Et …

Lui: Vous vous calmez! Je vous dit! La prochaine fois que vous écrivez quelque chose sur moi, je m’en fous de la politique tout ça c’est pas moi. J’ai mon diplôme.
Mais si vous continuez à écrire quelque chose sur moi, je vais m’en prendre à vous en tant que ancien enfant de troupe. Parce que j’aime pas qu’on me marche dessus.
Arrêtez d’humilier le nom de mon père sur les réseaux sociaux.
Ça je vous le dit fermement.
A partir d’aujourd’hui, si vous écrivez quelque chose, je vais démissionner , je vais m’en prendre à vous!
Je vous le dit!
Évitez d’écrire quelque chose aide mon père que je porte le …

( Communication interrompue)
Il a raccroché

Appel reçu le vendredi 30 septembre 2022 à 7h35 »

Voilà donc cet échange. Je fais abstraction d’un autre appel avec son aide de camp que j’ai considéré comme beaucoup plus conciliateur.

Avec la tournure que prends les tracasseries , j’ai saisi le tribunal administratif par une plainte pour que justice me soit rendue pour le préjudice.

Je reste, pour l’instant, sur le terrain juridico- administratif…

Fait à Mbembe le 20 mai 2023

Aimé-Christian Ndotah
-Journaliste
Administrateur de Presse
Hiérarchie A1
Haut Cadre du Département de la Communication
Ancien Directeur Général de Radio Centrafrique
Ancien fonctionnaire du PNUD et de la Mission des Nations-Unies en RCA
Artisan de paix
Initiateur de la Reconstruction de la Mosquée de Lakouanga
Promoteur de la Journée du Vivre-ensemble du 24 avril
Chris Can

Ci – jointe la bande sonore !

AUD-20230601-WA0081

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici