Centrafrique : que cherche le FPRC de Noureidine Adam ?

0
408

DECLARATION DE CESSATION DES HOSTILITES PAR LE FPRC

LE 1er VICE- PRESIDENT

Vu l’Assemblée Générale, tenue à Birao en dates du 05, 06, et 07 Juillet 2014, portant création du FPRC et les décisions de l’Assemblée Générale, tenue à Bria les 18 et 19 Octobre 2016, portant adoption du nouvel organigramme, et création, organisation et fonctionnement du Conseil National de Défense et de Sécurité (CNDS) ;
Considérant les visites du Président de la République dans les préfectures de la Vakaga, le 26 juin 2019, pour le lancement de projet Santé 3 financé par le « Fonds Békou » de l’Union Européenne ; et de Bamingui-Bangoran, le 24 juillet 2019, pour l’inauguration du pont construit dans le Bamingui par la Banque Mondiale dans le cadre de projet de désenclavement de la région Nord-est ;
Attendu que le FPRC a toujours lutté contre les inégalités, les discriminations contre certaines populations centrafricaines et pour le développement économique et le progrès social de toutes les populations sans aucune distinction ethnique, religieuse et régionale ;
Considérant que le FPRC est déterminé à agir de bonne foi et sans délai pour la mise en œuvre de l’APPR-RCA afin que la sécurité des personnes et des biens soient assurées et pour une paix durable, réconciliation nationale et stabilité politique effectives et enracinées ;
Compte tenu du fait que le FPRC attend soutenir sans réserve le processus de relèvement et de développement du pays ;

DECLARE

La cessation immédiate, complète et irrévocable des hostilités et toute forme de violence armée, conformément
à l’article 5.b de l’APPR-RCA et le point 1 de l’Annexe 1 de l’AAPR-RCA relatif à la mise en œuvre de la cessation
des hostilités et des arrangements sécuritaires.

DEMANDE

1) A la communauté internationale dans son ensemble, de concrétiser, conformément à l’article 23 de l’APPR-RCA,
l’accompagnement des parties dans la mise en œuvre effective de l’APPR-RCA, notamment à travers un soutien
politique, sécuritaire, technique et financier en prenant en considération les enjeux et les défis contextuels particuliers à la région Nord-est.

2) Au gouvernement et aux garants de l’APPR-RCA, de prendre toutes les dispositions qui s’imposent afin que les
arrangements sécuritaires transitoires, tels que prévus aux articles 16 et 17 de l’APPR-RCA soient mis en place dans
les meilleurs délais pour combler les vides sécuritaires et afin que soient assurées la protection et la sécurité des
personnes et des biens ; et que l’ordre public soit maintenu et renforcé dans toute l’étendue de la République.

Fait à N’délé, le 26 juillet 2019
Le 1er Vice-Président
Général Noureidine ADAM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here