Centrafrique : quand Sarandji joue au clown et s’agenouille pour briser la grève du personnel de santé

0
198
CENTRAFRIQUE : LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE SE MET A GENOUX DEVANT LE SYNDICAT DE LA SANTE POUR DEMANDER LA REPRISE DANS LES HOPITAUX
SANGBILEGUE—Le succès de la grève du personnel de la santé a obligé le Président de l’Assemblée Nationale à s’inviter dans la gestion du dossier afin de sauver ce qui l’est encore. Le tout puissant Sarandji s’est mis à genoux ce jour lundi 13 février 2023 devant les leaders syndicaux pour demander la reprise dans les hôpitaux.
C’est en portant tous les ornements symbolisant le pouvoir législatif (écharpe, médailles) que le Président de l’Assemblée Nationale s’est agenouillé devant les leaders syndicaux. Alors que le Ministre de la Santé utilise les menaces et la manipulation pour casser la grève du personnel soignant, le Président de l’Assemblée Nationale, le tout puissant Sarandji a choisi cette option afin de sauver des vies, dit-il.
Lors de la rencontre avec les leaders syndicaux de la santé, le Président de l’Assemblée Nationale a reconnu la pertinence de leurs revendications mais celui qui tient le pouvoir avec son frère cadet a supplié les grévistes à entendre raison, « vous êtes en droit de revendiquer vos droits mais je pense que le gouvernement et le Président de la République ont compris le message. Je vous exhorte à reprendre le travail au moment où les négociations vont continuer ».
Le geste d’humilité du Président de l’Assemblée Nationale semble toucher les leaders syndicaux qui, à l’issue de la rencontre, ont promis une suite, « il est humble et il a su trouver les mots pour nous convaincre. Nous revenons vers la base et je pense qu’une suite favorable sera donnée à cette marque d’humilité », a expliqué un leader. Un autre considère que le Président de l’Assemblée Nationale a trouvé les mots contrairement au gouvernement, « le Ministre pense que c’est en menaçant qu’il peut nous contraindre à lever la grève mais il s’est trompé sur tous les plans. Le Président de l’Assemblée Nationale est un homme d’Etat qui a eu la possibilité de désamorcer une crise et qui a su le faire », explique cet autre leader.
Le personnel de la santé qui a fini trois jours de grève le vendredi dernier, est sur le point de déclencher un mouvement de huit jours lorsque le Président de l’Assemblée Nationale a décidé de rencontrer les responsables syndicaux. Aujourd’hui, le gouvernement ne peut qu’espérer sur la démarche du numéro 1 de l’Assemblée Nationale pour une reprise dans les hôpitaux. De plus en plus, le gouvernement est inaudible auprès des syndicats des travailleurs.
Magloire de Sangbilegué-Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici