Centrafrique : quand Méckassoua donne de l’insomnie au régime moribond de Bangui

0
697

Sommes-nous prêts à affronter la dure réalité en face ? Ce pamphlet vous donnera surement froid au dos. Loin de nous l’idée de défendre le régime du mathématicien de BOY RAB ou l’inspecteur du travail de NGARAGBA. Il s’agit pour nous de mettre sur la place publique tout ce qui se fait au nom du peuple centrafricain sans que ce peuple lui-même ne donne son aval.

Au nom de quelle délivrance, les personnalités expertes dans l’art de la destitution et certains leaders des groupes armés en Centrafrique se permettent le luxe d’introduire le loup dans la bergerie? Pour la petite histoire, un ancien Directeur de Renseignements d’un pays voisin à la RCA et actuel Conseiller Spécial en matière de sécurité de ce pays complotent contre le peuple Centrafricain. Les Centrafricains ont encore à l’esprit la dernière réunion d’évaluation tenue respectivement le 23 et 24 Aout dernier à Bangui à l’hôtel Oubangui entre les groupes armés et le comité de suivi de l’accord de KHARTOPUM. A la marge de cette réunion, MARIE NOELLE KOYARA, actuelle ministre de défense de la RCA, convie le Général AL KHATIM chez elle pour lui rappeler ses devoirs vis-à-vis de l’armée centrafricaine.

Au sortir de cet entretien avec la ministre de la Défense, l’intraitable KARIM MECKASSOUA appelle le Général AL KATIM sur son téléphone pour lui donner quelques orientations. De sources bien recoupées, Meckassoua demande au Général AL KATIM qu’un ancien Directeur de Renseignements d’un pays voisin et actuel Conseiller en matière de sécurité de ce pays l’appellerait pour lui passer un message. Notre rédaction a pu se procurer la quintessence du message de ce dernier au Général AL KATIM.

Mon Général, vous appellerez ALI DARASS et SIDIKI tous les trois, vous démissionnerez de manière concertée de vos postes de Conseillers militaires du Premier Ministre dans vos zones respectives des Unités Mixtes de Surveillance et de Sécurité USMS. C’est l’une des raisons qui motive la fameuse démission du Général AL KATIM.

L’objectif recherché est de dire clairement que l’Accord de paix signé à KHARTOUM ne tient plus et qu’il fallait passer à autre chose. Le plan est établi comme ce qui suit, tenez-vous bien chers lecteurs. Le géant au pied d’argile DEBY ITNO fera pression sur Moussa FACKY , actuel président de Commission à l’Union Africaine et ISMAEL CHERGUY, commissaire paix et sécurité à l’Union Africaine pour qu’une réunion de concertation se tienne encore à ADDIS- ABEBA dans un délai relativement court.

A l’occasion de cette réunion, les nouvelles revendications verront le jour. L’une des revendications phare serait la démission sans conditions du Premier Ministre actuel Firmin NGREBADA pour fragiliser le processus de paix signé dernièrement à KHARTOUM. L’objectif de cette réunion serait d’imposer un nouveau premier Ministre au peuple centrafricain pour fragiliser le processus de paix longtemps attendu et souhaité par les Centrafricains. ABDOU KARIM MECKASSOUA veut dépouiller le pouvoir de Bangui de toutes ses substances au profit du nouveau Premier Ministre qui sera imposé. La transition est en marche, Centrafrique pays d’interminables transitions. MECKASSOUA ne veut pas aller aux élections.

Source : talassa.over-blog.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here