Centrafrique : quand l’Imposteur de Bangui s’est adressé aux participants au « dialogue national inclusif » du Gabon !

0
92
DISCOURS
DE SON EXCELLENCE LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT
A L’OUVERTURE DES ASSISES DU DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF
DU GABON
LIBREVILLE, 2 AVRIL 2024
Excellence Monsieur Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, Président de Transition de la République Gabonaise ;
Madame la Première Dame du Gabon ;
Madame la Présidente du Sénat de la Transition ;
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale de la Transition ;
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement de la Transition;
Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique ;
Mesdames et Messieurs les Leaders des Partis politiques, des Organisations de la société civile, de la Plateforme des Confessions religieuses, des Femmes et de la Jeunesse gabonaises;
Excellence Monseigneur Jean-Patrick IBA-BA, Archevêque Métropolitain de Libreville, Président du Présidium du Dialogue National Inclusif ;
Distinguées personnalités;
Gabonaises et Gabonais,
Chers Frères et Sœurs ;
Je me réjouis de prendre part aujourd’hui, au nom des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, à la mise en œuvre effective du Chronogramme de la Transition politique au Gabon.
Ce Chronogramme, adopté par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, prévoit, entre autres actions, le dialogue national inclusif et la consultation publique devant dessiner les nouveaux contours politiques et institutionnels de la République Gabonaise, sous la présidence de l’Archevêque de Libreville.
Je voudrais tout d’abord remercier le Général Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA, Président de Transition de la République Gabonaise pour l’aimable et fraternelle invitation qu’il a bien voulu m’adresser, en vue de prendre part à la cérémonie d’ouverture du dialogue national inclusif.
Je tiens également à remercier le peuple Gabonais et les Autorités de la Transition pour l’accueil chaleureux qui m’a été réservé ainsi qu’à ma délégation, dans la pure tradition d’hospitalité de ce peuple frère.
Je voudrais transmettre aux Autorités de la Transition et au peuple frère Gabonais, les salutations fraternelles des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC ainsi que leur engagement à continuer à accompagner, à travers la Facilitation, le processus de la Transition politique, jusqu’au au retour à l’ordre constitutionnel dans le délai prévu.
Recevez également, frères et sœurs de la République Gabonaise, les félicitations et encouragements de tous les peuples de notre Communauté, dont les regards sont tournés aujourd’hui vers Libreville.
Excellence Monsieur le Président de la Transition ;
Distinguées personnalités ;
Mesdames et Messieurs ;
Le Dialogue national inclusif qui s’ouvre aujourd’hui à Libreville, traduit l’attachement du peuple Gabonais aux valeurs de la démocratie, de l’Etat de droit et aux vertus du dialogue comme mode de règlement durable des conflits.
Ma présence à l’ouverture de ce dialogue qui appelle la synergie de l’intelligence collective des Gabonaises et Gabonais en faveur de la paix et la stabilité de ce beau pays frère est le témoignage de l’accompagnement de la CEEAC et de la solidarité régionale.
Permettez-moi de rappeler que le 30 août 2023, quelques temps après la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 26 août 2023, donnant la victoire au Président sortant Ali BONGO ONDIMBA, qui assurait alors la présidence tournante de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEEAC, le Gabon est engagé dans un processus de Transition politique, consécutive à la prise du pouvoir par les membres des Forces de Défense et de Sécurité gabonaises regroupées au sein du Comité pour la Transition et la Restauration des Institutions (CTRI).
Conformément aux textes qui régissent notre Communauté, le Vice-Président de la CEEAC, Son Excellence OBIANG NGUEMA MBASOGO, Président de la République de Guinée Équatoriale, avait convoqué trois Sessions extraordinaires, respectivement le 31 août, le 4 septembre et le 15 décembre 2023, dans le cadre du Conseil de Paix et Sécurité (COPAX), consacrées à la situation politique et sécuritaire en République Gabonaise.
Au cours de ces Sessions, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, après avoir unanimement condamné le changement anticonstitutionnel intervenu au Gabon, ont, en application des textes en vigueur, pris certaines décisions contre la République Gabonaise.
Au nombre de ces décisions figuraient :
la suspension du Gabon de toutes les activités de la Communauté jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel, conformément au Traité révisé de la Communauté et au Protocole révisé du COPAX ;
le transfert de la Présidence en Exercice de la République Gabonaise à la République de Guinée Equatoriale, conformément au Règlement intérieur de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC ;
l’accompagnement de la Communauté par la mise en place d’une Facilitation et ma désignation comme Facilitateur.
Dès notre désignation comme Facilitateur, nous avons effectué deux visites de travail ici à Libreville, respectivement les 5 et 6 septembre et les 10 et 11 octobre 2023.
Au cours de ces visites, nous nous sommes entretenus avec les Autorités de la Transition et les représentants des partis politiques, des organisations de la société civile, des confessions religieuses ainsi que des membres du Corps diplomatique et représentants des organisations internationales accrédités auprès de la République Gabonaise.
Aux termes de ces consultations, nous avons noté la disponibilité des Autorités de la Transition à rechercher le consensus national dans la mise en œuvre de la Transition ainsi que la volonté de tous les acteurs nationaux à accompagner le CTRI dans la conduite de la Transition.
Mieux, nous avons noté la disponibilité des Autorités de la Transition à collaborer avec la CEEAC, notamment à travers la Facilitation.
Lors de la Session extraordinaire du 15 décembre 2023, j’ai eu l’honneur de présenter le Rapport à mi-parcours de la Facilitation qui a été approuvé par la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC.
A cette occasion, la Facilitation avait proposé et obtenu la validation du « Chronogramme de la Transition politique au Gabon » pour permettre un retour apaisé à l’ordre constitutionnel en vue de la levée de la mesure de suspension de la République Gabonaise des activités de la CEEAC.
Selon ce chronogramme établi par les Autorités de la Transition en République Gabonaise, et validé par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, la fin de la Transition est prévue pour le 30 août 2025.
Lors de sa Session du 15 décembre 2023, à Djibloho, consacrée à la situation politique et sécuritaire en République Gabonaise, la Conférence, en prenant note des avancées enregistrées dans le cadre du processus de Transition, avait décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, la décision relative à la délocalisation provisoire du Siège de la CEEAC à Malabo.
Cependant, la Conférence avait décidé de maintenir la décision de suspension du Gabon de toutes les activités de la Communauté jusqu’au retour à l’ordre constitutionnel.
A cet effet, la Conférence avait exhorté la Facilitation à poursuivre ses efforts par la mise en place d’une Feuille de route d’accompagnement de la Transition, alignée sur le Chronogramme de la Transition politique en République Gabonaise.
Lors de la 24ème Session Ordinaire tenue le 9 mars 2024, à Malabo, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, après avoir pris bonne note des avancées significatives dans le processus de retour à l’ordre constitutionnel, marquées notamment par l’adhésion du peuple gabonais, l’inclusivité et la mise en place d’un Chronogramme de Transition politique de 24 mois, ont unanimement décidé de lever la sanction relative à la suspension de la participation du Gabon aux activités de la CEEAC et la mesure provisoire de délocalisation du siège de la Communauté à Malabo.
A ce stade de mon allocution, je voudrais féliciter le peuple Gabonais, le Président de la Transition, le Gouvernement, les Instituions et toutes les parties prenantes au processus de Transition politique pour la retenue observée et le soutien apporté à la Facilitation ayant permis d’atteindre ces résultats.
Monsieur le Président de la Transition, Cher Frère ;
Mesdames et Messieurs les Chefs des institutions de la Transition ;
Il est généralement admis que l’homme qui détient le pouvoir ne doit pas être jugé selon ses paroles, mais selon ses actes.
L’acte que vous posez aujourd’hui est historique, car il vous libère progressivement de vos promesses de créer les conditions nécessaires au retour à l’ordre constitutionnel au Gabon et d’une démocratie réelle au Gabon.
Je suis convaincu que la démocratie est la seule voie qui mène à la paix, à un progrès économique durable et à la justice sociale.
Vous avez compris que l’euphorie et la fierté de vos frères et sœurs Gabonais au lendemain du 30 août 2023 n’ont pas caché leur douleur, leur peine et leur indignation à propos de ce qui est arrivé dans ce pays.
Les événements du 30 août 2023 auraient pu avoir des conséquences désastreuses si le CRTI n’avait pas adopté, dès les premiers jours, une approche consensuelle parrainée par toutes les composantes de la société gabonaise et la CEEAC.
C’est ce leadership exemplaire que vous incarnez qui conduit, avec succès, le peuple Gabonais sur le chemin d’une transition politique inclusive.
Je voudrais ici vous féliciter solennellement et vous encourager, au nom des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, à œuvrer davantage pour une Transition réellement inclusive en vue d’un retour apaisé à l’ordre constitutionnel.
Notre Communauté, vous le savez, considère l’inclusivité dans le processus de Transition politique comme gage de la consolidation de la paix au Gabon et d’un retour apaisé à l’ordre constitutionnel dans le délai fixé.
Chers Frères et Sœurs Gabonais ;
Comme une terre altérée soupire après l’eau du ciel, le Gabon a soif de la démocratie, de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance. Telle est l’impression qui se dégage des visites de la Facilitation dans ce pays frère.
C’est pourquoi, avant de conclure, je tiens à m’adresser particulièrement aux participants au dialogue national inclusif du Gabon.
Vous êtes réunis aujourd’hui pour rechercher les causes profondes de la crise, réapprendre à vivre ensemble, à vous faire confiance réciproquement, à unir vos cœurs pour construire votre pays, avec toutes les raisons d’espérer un avenir meilleur.
Vous êtes désignés par vos entités respectives et conviés ici aux noces de la paix, de l’amour du prochain, de la démocratie et de la liberté.
Soyez-en dignes et fiers, car, au-delà de notre espace communautaire, c’est le monde entier qui vous observe.
Soyez en paix avec votre conscience, avec vos frères et sœurs afin de garantir la sérénité des débats, de rechercher des solutions idoines aux différents défis qui se posent au Gabon et qui ont failli plonger ce beau pays dans une crise post-électorale aux conséquences imprévisibles.
Je vous exhorte à oublier les dissensions créées par la période électorale, à taire et transcender toutes les autres considérations et à vous rassembler autour des nobles valeurs spirituelles et morales de la République Gabonaise.
Je tiens à féliciter toutes les forces vives de la Nation gabonaise pour leur participation effective à ce Dialogue national inclusif que nous voulons tous sincère et constructif.
Je souhaite que ces assises soient riches et fructueuses à la hauteur de la qualité des participants et que seule la République Gabonaise gagne.
Je suis convaincu que le présidium mis en place pourra combler les fossés entre les positions des parties, quelle que soit leur ampleur, jusqu’à ce qu’un compromis mutuellement accepté réponde aux aspirations profondes du peuple Gabonais.
Convaincu que les recommandations qui seront issues du dialogue national inclusif contribueront à apporter la paix et la prospérité au Gabon, je souhaite plein succès à vos travaux.
Vive la CEEAC !
Vive la République Gabonaise !
Je vous remercie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici