Centrafrique : quand l’entreprise « Semence » bâcle les travaux de réhabilitation du tronçon Bossembélé – Baoro financés par la BM

0
88

« Au cours de ces semaines, les travaux de construction du nouveau couvent m’ont tenu très occupé. C’est un projet exigeant et ambitieux : un bâtiment à deux étages, construit avec des briques en terre stabilisée, fabriquées ici en Afrique centrale, avec des presses spéciales, venant d’Afrique du Sud. Une nouveauté dans le pays. Ces jours-ci, nous avons avec nous Giovanni Grossi Bianchi, architecte, qui a conçu (avec la communauté) cette construction et qui continue son travail.

Le samedi 2 avril, après trois jours de travail et de réunions avec l’entreprise autour du projet, je suis allé à Baoro pour une petite pause. Dimanche, nous sommes allés ensemble à Samba Bougoulou, où j’ai célébré la messe.

Et le lundi nous sommes retournés à Bangui. Il y a 400 kilomètres de route théoriquement goudronnée. Théoriquement, car à certains endroits (les 150 premiers kilomètres à partir de Baoro) ils présentent un autre espace asphalté dans un triomphe cahoteux…

Et la dernière goutte est qu’au cours de ces semaines, deux entreprises différentes ont commencé ce qui devrait être un travail de réparation. En fait, surtout la partie entre Bossemptele et Baoro (financée par la Banque mondiale) est moche. Elle est réalisée par une entreprise, « SEMENCE », qui travaille selon des critères traditionnels : on creuse les trous, on les comble avec un mélange de terre et de gravier, on étale une très fine couche de goudron liquide, et on la recouvre de gravier. Le travail, en plus d’être mal fait, est aussi dangereux, car les bords de la route (où il y a souvent une différence de 15 centimètres entre la terre et le bord de l’ancien asphalte) sont remplis de la même manière. Et je ne pense pas que les financements reçus de la Banque mondiale soient insuffisants pour faire un travail de qualité… »

Extrait du Blog de Aurelio Gazzera

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here