Centrafrique : quand le Cardinal Dieudonné Nzapalainga sort des billets de banque pour falsifier les résultats d’un test ADN sur son fils avec une choriste de la Cathédrale

0
208

 

Quand le Cardinal Dieudonné Nzapalainga sort des billets de banque pour falsifier les résultats d’un test ADN sur son fils avec une choriste de la Cathédrale !

Au moment où les fidèles Catholiques du monde sont bouleversés par l’introduction de la bénédiction des couples homosexuels dans les traditions de l’Eglise, et ce, à quelques jours de la célébration de la « dies natalis », le feuilleton Dieudonné Cardinal Nzapalainga continue de défrayer la chronique. Des indiscrétions soulignent qu’un test ADN lui est imposé depuis les saintes entrailles de l’Eglise. Face à la gravité de l’acte, l’archevêque qui est visé par des enquêtes sérieuses depuis l’UMIR, décide de faire noyer le poisson. Suivez mon regard et vous verrez que je suis froid !

C’est une information de premières mains et de dernières minutes, selon laquelle, accusé d’avoir fait un enfant avec une jeune choriste accordée en mariage avec un jeune pieux de la Cathédrale, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga a, dans un premier temps, tenté d’en nier la paternité. Mais que peut-il contre la force du sang ? Les éléments de preuves qui tombent comme de la manne au désert pour accabler ce cardinal véreux qui ne parvient pas à maîtriser sa libido, sont de plus en plus déconcertants et accablants. Dans un premier temps, il a tenté d’éloigner sa dulcinée au Burkina-Faso via une expatriation. Mais cela ne va pas durer au regard des plaintes qui tombent de partout sur le Cardinal « chaud lapin ». La dulcinée partie, le Cardinal « chaud lapin » ne voulait pas tenir sa promesse de lui envoyer constamment de l’argent. Et même l’enfant qui est resté aux soins de sa grand-mère commençait à réclamer sa maman. C’est ainsi que in fine elle est rentrée à Bangui.

Et le « chaud lapin » de Cardinal Dieudonné Nzapalainga décide de changer de fusil d’épaule. Il demande à sa dulcinée de sauver sa cathèdre en exigeant à son ancien conjoint un test ADN dont les résultats seront falsifiés afin de le disculper de délit de fornication, ce péché mortel de la chair contre l’esprit. Cette nouvelle qui vient de tomber explique le niveau d’insanité spirituelle de notre cardinal « chaud lapin » qui utilise les quêtes des chrétiens pour manipuler des données biologiques en sa faveur. Mais il ne pourra pas avoir bonne conscience de cette façon, car comment peut-il justifier l’éloignement de l’abbé Richard Tendet de la Communauté de l’Arbre de Vie envoyé comme Curé à Yaloké ? C’est le début d’un long bras de fer qui commence entre les deux hommes. En effet, pendant que le Cardinal « chaud lapin » fuyait les caméras, l’abbé Richard Tendet a fait le « quand quelqu’un laisse, quelqu’un prend ». Furieux l’archevêque de Bangui décide de l’envoyer dans la gueule du loup à Yaloké.

De ce qui ce qui précède, il est temps que le Saint Siège ouvrent des enquêtes sur ce genre d’informations sur les comportements malsains des disciples du Christ qui décrédibilisent, en Centrafrique, l’Eglise Catholique, au même titre que l’imbroglio des homosexuels. Pour la crédibilité des choses, le Vatican peut lui-même mener des investigations, dans cette affaire trop nauséabonde, sur la paternité irréfutable du Cardinal Dieudonné Nzapalainga. Dans tous les cas, il peut et pourra  » in hoc casu » mentir à tout le monde sauf à sa conscience.

Affaire à suivre….!!!!

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici