Centrafrique : Quand Henri Marie Dondra tente de reprendre la primature à coup de billets de banque !

0
178
Quand Henri Marie Dondra tente de reprendre la primature à coup de billets de banque !
Vous pouvez vous en douter, mais pas jusqu’à s’enivrer devant ce qui se passe au pays de nulles part ailleurs.
Des sources bien introduites laissent croire que l’ancien premier ministre et démissionnaire du Mouvement cœurs unis, mister Henri Marie Dondra serait en pourparlers avec un proche parent du président Faustin Archange Touadera pour renégocier son fauteuil de la Primature perdu début février passé. Ainsi, pour être plus explicite, il aurait fait miroiter à son intermédiaire une forte somme d’argent pour remettre au président afin de l’aider à régler certaines de ses factures régaliennes. Sic.
Cette information recoupée à plusieurs niveaux semble faire son petit bonhomme de chemin dans le cercle fermé de l’homme fort de Bangui, monsieur Faustin Archange Touadéra, président de la République. A propos, nos indics nous signalent que deux tendances se dégageraient : l’une serait pour la proposition de prendre le banco d’argent proposé par le concerné, l’autre très farouchement opposé à l’idée (…).
D’après ces derniers, c’est une manière d’humilier leur champion qui traverse des mauvaises passes en lui présentant de telle proposition. Toujours, selon eux, il serait même souhaitable que Dondra fasse au moins preuve de respect et de reconnaissance à l’égard de son mentor le président Touadéra. Grâce à qui il est devenu ce qu’il est aujourd’hui avec des centaines de milliards de francs CFA volés dans la caisse du trésor public. Bref !
« Chasser le naturel, il revient toujours au galop », dit-on. Tel serait le sens factuel que l’on peut attribuer à la démarche acrobatique du truculent Henri Marie Dondra, si cela s’est avéré.
Doit-on comprendre que le président Touadera est un homme politique très corruptible ? Ou encore l’on doit déduire que sous le président Touadera les postes administratifs sont achetables ? Sinon ! Qu’est-ce qui peut motiver notre avare et cupide Dondra à mener une telle démarche ? La question est posée.
De mémoire collective, l’ancien premier ministre Henri Marie chassé à la Primature comme un malpropre par son mentor Faustin Archange Touadéra fait l’objet de controverses politico financieres au lendemain de sa nomination au ministère des Finances et du budget. Poste qu’il a occupé durant tout le long du quinquennat du président Touadera avant d’être vu catapulter à la Primature comme premier ministre. Piqué par la folie de grandeur démesurée, l’homme va se lancer dans des manœuvres dilatoires et subversives l’ayant poussé à des bêtises insupportables. A la suite desquelles le président Touadera en bon père de famille ne peut que prendre la chicotte pour (…).
Trois mois avant le limogeage de cet ancien premier ministre, très lunatique et mafieux, Henri Marie Dondra, le député de Yaloké Auguste Boukanga appelait à la transparence au ministère des Finances et du Budget. En sa qualité de l’ancien Inspecteur général des finances admis à faire valoir ses droits à la retraite, le député Auguste Boukanga avait le flair de sentir un gigantesque détournement en bande organisée au sein dudit département ministériel.
Pour ce faire, il a introduit une demande de mise en place d’une commission d’audit parlementaire afin d’éclairer l’opinion sur la gestion du trésor public durant la période de 2016 à 2021.
Ainsi, pour la manifestation de la vérité, notre rédaction s’est rapprochée de cette personnalité emblématique et courageuse pour savoir où en est-on avec sa démarche citoyenne ? Mais sa réponse a été cinglante.
 » (…). Monsieur le journaliste, vous voulez que je vous dise quoi de plus ? », nous a répondu en ces termes, l’initiateur de ladite demande près de l’assemblée nationale, le député Auguste Boukanga.  » J’avais introduit ma demande en novembre 2021 et le bureau de l’Assemblée nationale m’a transmis le courrier avec une réponse insatisfaite en novembre 2022. Dois-je comprendre quoi ? », a-t-il ajouté.
Attrapez nous à la prochaine livraison pour ce dossier d’audit parlementaire traîné à longueur du temps. Promis !
Le Quotidien de Bangui
Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here