Centrafrique : Prétoria jette l’ambassadeur Nzapayéké à la rue en représailles à l’Affaire Dig – Oil

0
141

 

De sources sud – africaines et diplomatiques, l’Afrique du Sud a jeté à la rue l’ambassadeur centrafricain André Nzapayéké en mesure de rétorsion au retrait du permis d’exploration et d’exploitation minier dont est attributaire la société sud – africaine Dig – Oil, à l’époque de l’ancien président François Bozizé Yangouvonda et sous la gouvernance d’un certain Faustin Archange Touadéra, au moment des faits premier ministre. Sous de fortes pressions des mercenaires du Groupe Wagner, une organisation terroriste qui a mis le pays en coupes réglées, et dont il est l’otage depuis 2017, l’Imposteur de Bangui à déposséder Dig – Oil de la jouissance de cette concession au profit d’une société russe. Du coup, en réaction, le gouvernement sud – africain a retiré tout ce qu’il a mis à la disposition de notre ambassadeur à Prétoria: chancellerie et résidence de l’ambassadeur, voiture, chauffeur et personnel domestique. André Nzapayéké, le haut représentant plénipotentiaire de la RCA, l’incarnation du pays, et la vitrine de sa dignité, son honneur et son image, est obligé de louer un appartement à ses frais.

Rappelons qu’après des années de suspension des travaux pour raison de cas de force majeure, la directrice générale de la société Dig – Oil Andréa Brown s’est rendue à Bangui au mois de juin 2018 pour la signature d’un protocole d’accord avec le ministre des mines et de la géologie Mboli – Fatrane, protocole d’accord dans lequel des engagements sont pris tant pour la reprise effective des travaux sur le Bloc C au sud ouest de la RCA que pour l’exécution des obligations financières du Contrat de Partage de Production signé avec l’état centrafricain.  

En octobre 2017, il a été organisé une rencontre à l’ambassade centrafricaine à Pretoria entre l’ambassadeur André Nzapayéké, Andrea Brown, DG de Dig-Oil et une délégation de parlementaires centrafricains. Les députés Simplice Zingas, Bertin Béa, Claudia Tarazongo Zakaria et Yacouba en déplacement en Afrique du Sud en leur qualité de parlementaires panafricains sont reçus le 6 Octobre à l’ambassade de RCA où le légat accordait une audience à Andrea Brown qui leur avait fait un exposé à l’aide d’une carte minière de la RCA représentant les zones explorées par la société DigOil dans la Mambéré-Kadéï, Sangha Mbaéré et la Lobaye.

Le 1er  vice-président a félicité les investisseurs qui voulaient venir en République Centrafricaine, conformément aux dispositions de l’article 60 de la Constitution du 30 mars 2016 qui demande au gouvernement d’obtenir préalablement l’autorisation de l’assemblée nationale avant de délivrer des permis d’exploration et d’exploitation des ressources naturelles. Au cours de cette rencontre, Andrea Brown a invité à diner la délégation dans un restaurant à Johannesburg le 10 octobre 2017, avec la participation aussi du ministre Maxime Kazagui qui se trouvait en mission en Afrique du Sud. Ce dîner qui devait servir à Dig – Oil d’échanger, en la présence du ministre Maxime Kazagui avec les parlementaires sur la procédure à suivre en la matière afin de relancer ses activités en Centrafrique, n’aurait finalement pas lieu et serait à l’origine d’une brouille entre les parlementaires et l’ambassadeur de RCA en Afrique du Sud.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here