Centrafrique : pourquoi Firmin Ngrébada n’a – t – il pas encore rendu son tablier ?

0
104

Portrait de Simplice Sarandji, nouveau Premier Ministre de Centrafrique

dimanche 3 avril 2016 12:07 – radiondekeluka.org

C’est officiel : Simplice Sarandji, directeur de campagne de l’actuel président Faustin Archange Touadera a été nommé Premier ministre en remplacement de Mahamat Kamoun, premier ministre démissionnaire de la transition. Mais qui est le nouveau premier ministre centrafricain ?

Né le 04 Avril 1955 à Baoro dans la préfecture de la Nana-Mambéré, le nouveau Premier Ministre  Simplice Sarandji, 61 ans, succède à Mahamat Kamoun qui a remis sa démission samedi matin, après 18 mois à la tête du gouvernement de transition.

Diplômé de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux III en France, M. Sarandji est Maître de Conférences en Géographie à l’Université de Bangui où il a longtemps enseigné. Il a même été doyen de la faculté des lettres et sciences humaines avant de devenir Secrétaire Général de l’Université de Bangui, alors que Faustin Archange Touadéra exerçait comme Recteur.

Devenu Premier Ministre sous le régime de François Bozize, Faustin Touadera a très vite appelé à ses côtés ce proche collaborateur dont il fait de lui son Directeur de Cabinet. Les deux hommes se connaissent bien pour ainsi dire…

Tout nouveau dans la sphère politique, le nouveau PM est décrit comme quelqu’un de discret. Directeur national de campagne du candidat Touadera lors de la présidentielle de 2015-2016, Simplice Sarandji, a réussi à fédérer autour de la personne de son candidat plusieurs autres candidats à la présidentielle du premier tour.

Des soutiens qui ont finalement permis au candidat Touadera d’être élu président de la République Centrafricaine le 14 février. Présenté par certains de ses étudiants comme un homme de réformes, de rigueur et d’intégrité, le nouveau premier ministre va devoir maintenant s’atteler à former un gouvernement dit de rupture mais surtout de compétence tel voulu par le nouveau locataire du palais de la Renaissance.

Un gouvernement dont on ignore s’il va être dévoilé avant la publication définitive des résultats des élections législatives.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here