CENTRAFRIQUE/POLITIQUE: TOUADERA SUR TOUS LES FRONTS ? MAIS POUR QUI ROULE DIMBELET-NAKOÉ DU KNK ?

0
308

Confronté à la mobilisation politique contre son pouvoir, Faustin-Archange Touadera tente de faire feu de tous bois, en dépit des dernières mises en gardes de la Plateforme <<É ZINGO BIANI>> contre les actions du président de la République tendant à sacquer les Organisations de la Société Civile (#OSC) et les Partis Politiques (#PP), qui s’opposent ouvertement à sa conduite des affaires de la Cité, en plus de l’embrigadement forcé des Agents et Fonctionnaires de l’État, dans les structures naissantes de son parti politique, le Mouvement Cœurs Unis.

Depuis la dénonciation par son Secrétaire général des manœuvres de blocage entrepris par Faustin-Archange Touadera pour empêcher le retour au pays de son président-Fondateur (#PF), une de ses cibles politiques préférées du moment, qu’il s’efforce de noyauter, est bien le parti politique de l’ancien président de la République, le #Général François Bozizé Yangouvonda, dont il fut cinq (05) ans durant le Premier ministre mais aussi le 2è Vice-président de son parti, le Kwa Na Kwa.

Dans cette entreprise de noyautage du Kwa Na Kwa, le retournement du député de Sosso-Nakombo semblerait être acquis pour la cause déstabilisatrice du véritable patron politique du Mouvement Cœurs Unis, le président de la République Faustin-Archange Touadera.

Aux dernières nouvelles, après ses déclarations à l’emporte-pièces d’il y a deux semaines, contre le retour au pays de l’ancien président de la #RCA, Mathurin Dimbelet serait désigné chef de délégation pour une #MissionPrésidentielle, imminente, à Kampala, en vue de rencontrer le Général François Bozizé Yangouvonda, sans que ce dernier, membre du Bureau Politique du parti politique Kwa Na Kwa n’ait obtenu la moindre autorisation dudit parti, à la grande surprise du Secrétariat général et de l’Honorable Bertin Bea, qui en assume la responsabilité.

La rumeur gagnant Bangui, les sentinelles-brouteurs du Mouvement Cœurs Unis tentent de contenir la bourde politique en diffusant que ladite délégation présidentielle pour Kampala serait porteuse, en plus d’un message confidentiel, du fameux sésame, qui faciliterait le retour du #PF Kwanakwa Knk au pays (sic !); sans se poser la bonne question de savoir si l’opinion Banguissoise serait dupe d’une telle manigance.

À la manœuvre pour contenir la mobilisation des structures du Kwanakwa Knk contre le renouvellement de son mandat finissant, quelle tactique fondée sur la #Roublardise trouverait Faustin-Archange Touadera pour maîtriser la fronde populaire et faire espérer la #Jeunesse Kwa Na Kwa par un autre aboiement du genre de #NousSommesPopulation, dans les rues-nids de poule de Bangui La Coquette ?

Cette frange de la Jeunesse Centrafricaine n’a-t-elle pas compris que Faustin-Archange Touadera n’excelle que dans les mensonges et la roublardise alors que notre pays, la #Centrafrique sombre dans les méandres de la #GuerreCivile et des #TueriesDeMasse par ses inconpacité et inaptitude à gouverner ? Devrait-elle se laisser dompter par les danses macabres du frère #Peulh des #SaigneursDeGuerre Sidiki Abass et de Ali Darasa.

Vigilance, donc !

De mémoire, comme le disait #GeorgesMarchais de #FrançoisMitterand, lorsqu’on se fait avoir une fois, l’on peut se tromper, mais quant on se laisse tromper une seconde fois, c’est que son cas serait désespéré et que l’on devrait s’en prendre qu’à soi-même si son avenir est hypothéqué. L’illustre patron du Parti Communiste Français (#PCF) tenait à peu près ses propos (que je restitue de mémoire) en tirant le bilan du Programme Commun de Gouvernement du Parti Communiste Français et du Parti Socialiste (#PS).

Sans aller aussi loin, en référant à l’Histoire politique de France, sans vouloir vanter les capacités de Faustin-Archange Touadera de faire passer des vessies pour des lanternes, cette Jeunesse dite consciente doit se rappeler des nombreuses promesses non-tenues de la campagne électorale 2015/2016 où les promesses et engagements mielleux coulèrent à flots, sans qu’ils ne soient tenus.

#Général François Bozizé Yangouvonda est-il de retour alors que Ali Darasa, Sidiki Abass, Alkhatime Mahamat sont promus généraux dans les FACA (Force Armee Centrafricaine) ?

Alors qu’il s’était engagé à travailler avec le Kwa Na Kwa, qui d’ailleurs n’est toujours pas sorti de la #MajoritéPrésidentielle acquis au dernier parti politique né en Centrafrique, le Mouvement Cœurs Unis, l’ancien 2è Vice-président du Kwanakwa Knk peut-il nous démontrer combien la collaboration entre les deux partis politiques a été efficace, dans la gestion des affaires de la Cité?

Jeunesse Kwa Na Kwa, criez toujours <<Nous sommes POPULATIONS>> mais en veillant à l’être PATRIOTIQUEMENT, car C’EST BIEN LE MOMENT de S’UNIR POUR BÂTIR LA CENTRAFRIQUE contre ses véritables bourreaux parmi lesquels figures Faustin Archange Touadera.

#BADAWALAAKPA !

Henri Grothe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here