CENTRAFRIQUE : PLUSIEURS FACA DESERTENT LES THEATRES DE COMBATS PAR MANQUE DE MOYEN

0
225
CENTRAFRIQUE : PLUSIEURS FACA DESERTENT LES THEATRES DE COMBATS PAR MANQUE DE MOYEN
SANGBILEGUE—Ces derniers temps, plusieurs bases des éléments Faca sont prises pour cibles par les rebelles. Selon des informations de Sangbilegue, de nombreux soldats ont refusé de combattre par manque de moyens.
Les forces nationales déployées sur le terrain pour combattre les rebelles manquent de moyens d’action. Dans plusieurs articles, la rédaction de Sangbilegué contactée par des sources bien informées, a relevé ce problème.
L’état-major a déployé plus de trente missions sur toute l’étendue du territoire mais seulement une dizaine possèdent des véhicules pour se déplacer. Un haut gradé a déploré cette situation sous couvert de l’anonymat en ces termes, « nous sommes exigeants vis-à-vis des éléments mais ils n’ont pas les moyens d’opérations. C’est pourquoi, les ennemis arrivent à prendre le dessus dans plusieurs cas. Pas de véhicules adaptés, parfois il y a des véhicules mais les carburants ne sont pas disponibles. Pour les munitions et les armes, on ne peut pas en parler ».
Cette situation, selon plusieurs sources a favorisé la désertion de plusieurs éléments Faca qui refusent de combattre sans moyens nécessaires, « nous n’avons pas les moyens pour combattre. Si combats, il y a et que nous sommes informés, nous prenons de forces les motos pour aller sur le terrain. Les ennemis nous tendent des embuscades voilà pourquoi, il y a des morts. J’ai refusé de livrer ma vie voilà avec des classes, nous avons décidé de revenir à Bangui. s’il y a moyens de combattre, on repart », explique un élément Faca qui a été obligé de revenir à Bangui.
Plusieurs combats sont perdus par les Faca à cause de ce manque de moyens d’actions, d’après un cadre au Ministère de la défense qui précise que la haute hiérarchie de l’armée est bien informée.
Magloire de Sangbilegué-Info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici