Centrafrique : plus de 2.000 personnes déplacées par un combat armée-rebelle dans le sud-ouest du pays

0
326

French.news.cn | 2023-08-26 à 05:27

BANGUI, 25 août (Xinhua) — Un combat opposant ce vendredi les Forces armées centrafricaines (FACA) et des hommes armés a fait fuir plus de 2.000 personnes dans le sud-ouest de la République centrafricaine (RCA), a-t-on appris auprès des sources concordantes.

Une position des FACA a été attaquée par des hommes armés non identifiés tôt vendredi au village Yawa dans la préfecture de la Lobaye (sud-ouest). Cet affrontement a provoqué le déplacement de plus de 2.000 personnes dont la plupart sont des femmes et des enfants vers la ville de Boganda (toujours dans la Lobaye), a confirmé Michael Yembe, député de Boganda.

Il a appelé les autorités du pays à déployer des militaires supplémentaires pour appuyer leurs frères d’armes avec un effectif inférieur aux assaillants alors que ces déplacés internes sont dans une situation difficile.

Cette information est confirmée par Mathieu Kotamandjia, le maire de la commune de Boganda qui a informé qu’une partie de la localité de Yawa est occupée par les FACA et l’autre sous contrôle des forces illégales.

D’après des observateurs locaux, des hommes armés non identifiés ont renforcé leur présence ces derniers temps dans le sud de la Centrafrique, plus précisément aux alentours de la sous-préfecture de Boda dans la Lobaye. Leur présence inquiète la population qui appelle le gouvernement centrafricain à renforcer l’effectif des forces de défense dans cette partie du pays. Fin

Lu Pour Vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici