Centrafrique : Paul Kagamé déclare la guerre au peuple centrafricain

0
156

 

Selon la Renaissance, l’Imposteur de Bangui a effectué, dans la journée du jeudi 8 juin 2023, une brève visite d’amitié et de travail à Kigali, capitale du Rwanda. Les deux personnalités ont coprésidé une réunion de haut niveau au Village Urugwiro au Palais présidentiel. Après avoir fait le tour d’horizon de l’actualité de la sous – région, les deux Hommes d’Etat se sont accordé pour le renforcement de la coopération bilatérale entre le Rwanda et la RCA dans des domaines d’intérêts communs. Accompagné de son ministre des affaires étrangères et de son directeur de cabinet, le pigeon – voyageur est rentré le même jour à Bangui aux environs de 18h30.

Cependant, au moment où l’Imposteur de Bangui était au Rwanda, le général James Kabarebe, un des plus proches collaborateurs du président rwandais séjournait, à Bangui, pour rencontrer les troupes rwandaises déployées dans le pays. Sur un plan purement technique, les spécialistes estiment que l’armée rwandaise dispose de toutes les qualités, professionnelle et aguerrie, pour apporter son savoir-faire en matière de défense et de sécurité à la république centrafricaine. Après tout, si des forces étrangères, Wagner en particulier ignorant tout ou presque des réalités africaines, pourquoi pas le Rwanda pour sécuriser ce pays de l’Afrique centrale en contrepartie d’exploitation et de pillages outranciers des immenses richesses minières, forestières, hydriques, et agricoles dont il regorge comme il l’a fait et continue de le faire en RDC, au vu et au su de la communauté internationale ?

Pour rappel, selon RFI, le général James Kabarebe est un des hommes de confiance historiques du président rwandais, qu’il sert depuis l’époque de la rébellion, avant le génocide de 1994. Sa venue pour trois jours à Bangui est donc un signal fort de l’intérêt du Rwanda pour ce pays, d’autant qu’elle coïncide avec un aller-retour express du président Touadéra auprès de son homologue à Kigali.

D’après des renseignements de sources policières et militaires en notre possession, cet intérêt est d’ordre militaire et financier. Il consiste, d’abord, à ce que Paul Kagamé puisse envoyer plus de 3.000 hommes supplémentaires pour appuyer les forces spéciales rwandaises, déployées en Centrafrique, avant pendant et après l’organisation des catastrophiques élections groupées du 27 décembre 2020, sous prétexte de garantir la sécurité de leur déroulement, mais en réalité pour permettre le passage en force de Touadéra, et lui servir de garde prétorienne.

En outre, confronté au retrait des appuis budgétaires et financiers de la part des partenaires traditionnels financiers de la RCA, et au refus de l’Onu de financer l’organisation du référendum constitutionnel, et face à l’ultimatum à lui lancé par l’ancien chef d’état de transition Ferdinand Alexandre Nguendet, de quitter le pouvoir au plus le 1er juillet 2023, en réponse aux appels pressants du Collectif des Officiers Libres des Forces Armées Centrafricaines pour s’opposer militairement à sa volonté de modifier la constitution, Touadéra a supplié le président rwandais de financer les scrutins référendaires du 30 juillet 2023. Il a obtenu gain de cause sur toutes les lignes, en contrepartie de pillages et de tokénisation de nos ressources naturelles et foncières.

Seulement, si le déploiement des 3.000 hommes sollicités ne poserait pas trop de problèmes, du fait qu’ils porteront l’uniforme des soldats rwandais de la Minusca et passeront inaperçus avec la complicité acquise d’une certaine Valentine Rugwabiza, il sera par contre très difficile à l’Imposteur de Bangui de justifier la provenance de la somme de 4 milliards de Fcfa, requise pour couvrir les charges liées à la tenue du prochain référendum constitutionnel. Pour détourner l’attention des institutions financières internationales, au cours d’une réunion secrète tenue à Boy – Rabé le samedi dernier, à laquelle a pris part Mme Valentine Rugwabiza, ces fonds seront encaissés par le trésor public comme règlement d’un redressement fisal dû par une société rwandaise bénéficiaire de plusieurs permis minier et forestier. Ces informations ont été confirmées par le célèbre liveur centrafricain Rodrigue Joseph Prudence Mayté dans l’un de ses derniers lives.

En agissant de la sorte, Paul Kagamé qui veut se servir de la République centrafricaine pour attaquer la République Démocratique du Congo, vient de déclarer la guerre au peuple centrafricain. Aux Centrafricaines et Aux Centrafricains de se lever comme un seul homme pour dire NON à leur asservissement et aux pillages de leurs ressources !

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici