Centrafrique : on tue tous les jours, Touadéra fête, boit et danse avec ses généraux

0
1121

Cette scène est surréaliste non pas parce que dans le contexte sécuritaire de la République centrafricaine (RCA) d’aujourd’hui, quelles qu’en soient les circonstances, voir danser le chef suprême des armées (en costume sombre), Faustin Archange TOUADÉRA et les hauts gradés de l’armée centrafricaine (FACAS), est choquant.

Cette scène est surréaliste parce que tous savent que le chef suprême des armées ne leur fait par confiance sinon il n’aurait pas recruté en 2019 “plusieurs centaines de gardes présidentielles, principalement issues du groupe ethnique des Ngbaka-Mandija dont une centaine d’entre eux avaient été envoyés en Angola pour y suivre une formation”. Surtout, “ces recrutements n’avaient été prévus ni dans le plan national de défense, ni dans le plan de recrutement, ni dans le budget, et que les antécédents des nouveaux soldats n’avaient pas été vérifiés”.

Par ailleurs, experts dans l’usage de faux prétextes pour ne rien faire, ces hauts gradés des FACA sauront aisément expliquer pourquoi ils ne seront jamais prêts pour protéger le territoire centrafricain l’arme à la main.

Donc, tous les ingrédients sont là pour que tôt ou tard une révolution ait lieu en RCA.

À ce sujet lisons Jack A. Goldstone, Professeur à George Mason University:

Quel est l’avenir probable des révolutions?

— Ils continueront de se produire lorsque les régimes présentent les cinq conditions qui conduisent à l’effondrement de l’État – une crise économique ou fiscale; des élites divisées et aliénées par le régime; une coalition de groupes populaires aux revendications diverses ; l’émergence d’un discours convaincant de résistance; et un environnement international favorable au changement révolutionnaire.

Ces conditions semblent plus susceptibles de se produire en Afrique subsaharienne, qui présente à la fois une croissance démographique rapide et des systèmes politiques qui sont soit des régimes autocratiques , soit des démocraties faibles et corrompues.—

What is the likely future of revolutions?

— They will continue to occur where regimes exhibit the five conditions that lead to state breakdown—an economic or fiscal crisis; elites that are divided and alienated from the regime; a coalition among popular groups with diverse grievances; the emergence of a persuasive narrative of resistance; and an international environment favorable to revolutionary change.

These conditions seem most likely to arise in sub-Saharan Africa, which exhibits both rapid population growth and multiple governments that are either personalist regimes or weak, corrupt democracies.—

SOURCE: Jack A. Goldstone REVOLUTIONS A Very Short Introduction
Oxford University Press
198 Madison Avenue, New York, NY 10016
© Oxford University Press 2014

Jean Kalimsi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here