Centrafrique : « on ne négocie jamais avec quelqu’un qui a déjà planté les arsenaux de guerre, non pour la paix, mais pour la guerre » !

0
166

Réflexion 536 Des attributs de ce qui est parfait 2
Ce qui est parfait réunit en lui tout ce qui est patience contre la précipitation la joie contre la tristesse, la paix contre les guerres, la pureté contre l’impureté. Toutes ces pistes pour l’entame de la perfection d’un homme d’un groupe d’hommes et de femmes, de la nation et du pays entier, posent à chaque conscience une interpellation telle qu’en effet la perfection pour tout le monde peut paraître impossible. La patience est comme on l’a vu quelque part la science des sages. Elle est plus que cela la science des hommes et de femmes êtres supérieurs aux autres êtres animés. L’animal ne plante pas, donc ne récolte pas, mais ramasse, cueille et se repait de tout ce qui pousse ou est planté par l’homme. L’animal brutal fait la guerre à l’animal plus faible ou plus doux juste pour causer du tort ou pour planter le mauvais décor limite de son pouvoir jusqu’à ce qu’un autre en fait autant ou plus et renverse la situation. L’homme négocie même en situation de supériorité les conditions d’une guerre juste pour la paix à venir et non le contraire. Le monde est constamment en mouvement, alors la paix est toujours recherche des conditions de l’avènement de cette paix, qui passe nécessairement par la guerre et non le contraire. Tu veux la paix, pose les conditions du déclenchement de la guerre à ton ennemi. N’amène jamais la paix là où il faut planter le décor de la guerre. Ne négocie jamais avec quelqu’un qui a déjà planté les arsenaux de guerre non pour la paix, mais pour la guerre. Il y’a deux sortes d’hommes et de femmes. Ceux qui n’ont de l’existence que des visions polémologiques : tuer pour mieux vivre. Et ceux qui n’ont de l’existence que des visions pacifiques faire la guerre aux imbéciles pour instaurer la paix pour tous, esprits guéguerres et esprits pacifiques. Les guerres ont toujours existé c’est le moyen par lequel on arrive à diminuer le nombre d’imbéciles même si des pertes peuvent être comptées parmi les justes. La paix restera toujours et encore l’objectif principal de recherche de tous ceux qui affectionnent la patience en rejetant la précipitation, la joie en rejetant la tristesse, la pureté contre l’impureté. Des fêtes en période de guerre, c’est de l’infantilisme qui ne dit pas son nom.

Isaac Benguémalet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here