Centrafrique : Mrs les perroquets du régime, quand allez – vous condamner Touadéra le géniteur de la CPC ?

0
230
1. Quand est-ce que tous ces griots et perroquets du régime du matheux de Boy-Arabe vont enfin condamner la politique crisogène, tribaliste, divisionniste, criminelle et insensée de TOUADÉRA?
2. À longueur de journée, ils nous bassinent les oreilles avec la CPC, leurs anciens partenaires (de pets?) il y a encore un mois de cela.
3. Mais à chaque fois ils oublient de préciser que la CPC est le résultat DIRECT de la politique guerrière de TOUADÉRA.
4. Dès la signature le 6 Février 2019 à Bangui de l’Accord (APPR-RCA) négocié et paraphé à Khartoum, TOUADÉRA a cherché à doubler les groupes armés, ses partenaires, par des nominations fantaisistes dans le gouvernement sans respect de l’APPR-RCA.
5. Le Général Abdoulaye MISKINE leader du FDPC qui avait compris le double jeu de TOUADÉRA étant devenu l’ennemi à abattre. Grâce à la MINUSCA de Mankeur NDIAYE, son complice de vice, TOUADÉRA pourchasse et écrase le FDPC. Au point que le Général Abdoulaye MISKINE en soit obligé de fuir et se faire cueillir entre le Tchad et le Soudan.
6. Après le FDPC, il s’agit de neutraliser/éliminer le FPRC de Noureddine ADAM. Un nouveau groupe armé (le PRNC de Nourd GRÉGAZA) est alors créé et soutenu par les réseaux TOUADÉRA. Les capacités des nains militaires que sont RPRC et le MLCJ de ses partenaires du gouvernement, les seigneurs de guerre Djhono AHABA et Toumou DÉYA, sont renforcés à coups de milliards et de recrutement de mercenaires Djandjawids du Soudan. La guerre et le nettoyage ethniques lancés par les groupes armés de TOUADÉRA contre le FPRC va embraser tout le nord-est du pays. Une région dévastée, des dizaines de milliers de déplacés et réfugiés, des morts par centaines. Une vraie désolidarisation. Mais il n’arrive pas à écraser le FPRC.
7. Il tente alors de mettre au pas les 3R d’Abass SIDDIKI en tendant un guet-apens contre ce dernier pour le capturer et le livrer à la CPI. Ce sera à Bouar à la suite d’une cérémonie officielle ou lui-même sera présent. Averti à temps SIDDIKI se fait la malle et retire tous ses hommes du programme DDRR et USMS à Bouar. S’en suit une guérilla entre les troupes de SIDDIKI et celles de Mankeur NDIAYE.
8. Entre temps, Ngaïssona, patron de l’une des deux ailes des Anti-Balaka, est neutralisé et transféré à la CPI. L’autre aile dite MOKOM est attaquée et beaucoup de ses membres sont jetés en prison. Les leaders MOKOM et NDOMÉTÉ sont traqués par les hommes de main de TOUADÉRA, poussés à la faute sans jamais y parvenir.
9. Du retour de BOZIZÉ les provocations contre sa personne, sa famille et son parti se multiplient: assassinat de la Présidente des femmes du KNK, tentatives d’arrestations musclées à PK11, au 100 logements, à l’Omnisport. Et pour couronner le tout tentative d’assassinat de BOZIZÉ sur l’axe Kaga-Bandoro à travers la manipulation des groupes armés qui au final vont massacrer les paisibles populations de Ngouvota qui sont pourtant à plus de 90% des électeurs de TOUADÉRA.
10. Au niveau de l’UPC d’Ali DARASSA, TOUADÉRA s’est donné la mission de le déraciner et le réduire en bouillie. Ses équipes font alors appel à des groupes rebelles sud-soudanais qui sont autorisés à franchir la frontière pour venir attaquer en territoire centrafricain les positions de l’UPC dans le Haut-Mbomou. Débandade générale.
11. Le MPC du Général ALKHATIM est quant à lui menacé par les troupes de Mankeur NDIAYE. Il est sommé de dénoncer son alliance avec les 3R et l’UPC sous peine d’être anéanti militairement.
12. Tout cela s’est passé alors que TOUADÉRA brandissait l’Accord de Khartoum. C’est lui en multipliant le double-langage qui a poussé tous ces groupes armés, hier ses partenaires, à se coaliser contre lui sous la CPC, y compris le PRNC de Nourd GRÉGAZA qui le soutenait mordicus.
13.À aucun moment les griots de TOUADÉRA n’ont condamné cette escalade de violences qui ont conduit à la création de la CPC. La CPC n’est pas l’oeuvre de BOZIZÉ qui est seulement le plus haut gradé parmi eux tous, mais celui de TOUADÉRA.
Comme il avait son accord avec les Russes et les troupes de Mankeur NDIAYE, il considérait n’avoir plus besoin de ses « partenaires » qu’il devait liquider l’un après l’autre car devenus encombrant pour sa dictature. Sauf que l’instinct de survie de ces groupes armés les a poussé à taire leurs différences pour s’unir contre leur ennemi commun qu’est TOUADÉRA, celui qui les a dupés, qui les a doublés, et non pas la Nation comme voudraient bien nous faire croire ses adeptes.
14. Alors les perroquets du pouvoir à qui demandez – vous de condamner la CPC ? Et quand allez-vous condamner le géniteur de la CPC, qu’est Faustin ArchangeTOUADÉRA ?
Fari Tahéruka SHABAZZ

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here