Centrafrique : « Mon petit frère Loïc, un jeune Faca sacrifié (parmi d’autres) » !

0
40

 

LA PAROLE AUX CITOYENS

Mon petit frère Loïc, un jeune FACA sacrifié (parmi d’autres)

PROPOS RECUEILLIS PAR ELVIS MATTADOR

« Je me prénomme Yannick. J’habite dans le 2e arrondissement de Bangui. Loïc était mon petit frère. Il avait 24 ans quand il a rendu l’âme sur le front, lors d’une embuscade du groupe 3R dans la NanaMambéré. Plusieurs autres FACA sont aussi morts ce jour.

Loïc avait été recruté en juin 2021 au sein des FACA. Il a intégré l’armée parce qu’il n’avait pas d’autre choix. Orphelin de père et de mère, il ne se voyait aucun avenir. Sa formation à Bérengo, n’a duré que 3 mois. L’entraînement était assuré par les russes de Wagner. Les recrues devaient aussi transporter le bois coupé illégalement par ces russes. Ceux qui refusaient étaient battus jusqu’au sang. Certains en sont morts. Leurs corps transportés à Bangui ont été enterrés sans honneur, dans le silence. Ce fut le cas de Lazare, un ami de Loïc, assassiné par les Russes, suite à un coup de botte de la part d’un des formateurs
au niveau de la nuque.

Loïc a eu de la chance de sortir de là. Mais il a fini quand même par mourir sur le terrain, juste trois mois plus tard. Encore très jeune et pas expérimenté, il avait été envoyé face aux professionnels du groupe 3R, comme de la chair à canon. De là où il est, que son âme repose à jamais en paix. Mais qui pour s’occuper de sa jeune fiancée et de l’enfant qu’il a laissé ? Quel avenir pouvonsnous espérer, nous jeunes ? Devronsnous tous mourir comme des chairs à canon ? J’espère qu’un jour, nous sortirons de cette situation. Il ne faut plus jamais d’autres Loïc, morts pour rien et sans honneur » ! 

Source : CRT / Bulletin citoyen d’information et de mobilisation du lundi 23 janvier 2023  – Numéro 2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here