Centrafrique : Mme Rugwabiza et la Minusca dépassées par la Gbakamandjisation de la garde présidentielle et de l’armée

0
312

 

Après des semaines de turbulences, chroniquées par Africa Intelligence (AI du 23/12/22 et du 04/01/23), Faustin-Archange Touadéra a fini par remodeler, le 28 janvier, la direction du Groupement spécial chargé de la protection républicaine (GSPR), dite garde républicaine. Le général Alfred Service, en difficulté depuis plusieurs mois, est remplacé par son adjoint, le colonel Igor Seregaza. Ce dernier sera secondé par le colonel Martiano Yelengue, un ancien de Saint-Cyr. Contrairement à Alfred Service, ces derniers sont issus de l’ethnie mbaka-mandja, comme le président Touadéra.

Ces nominations laissent craindre, au sein de la garde présidentielle, un repli autour de l’ethnie du président, promu par un de ses cadres et parent direct de Touadéra, le colonel Jules Wananga. La tendance d’une surreprésentation des Mbaka-Mandjas se reflète plus généralement dans les derniers recrutements de l’armée centrafricaine. La Minusca, censée vérifier le profil des nouvelles recrues afin de préserver les équilibres régionaux, ne parvient plus à le faire depuis deux ans.

Lettre du Continent

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici