Centrafrique : « meurtre de neuf Chinois »: »En ce moment, beaucoup de gens pointent du doigt Wagner et cela pourrait conduire à un désastre » !

0
426

 

Les informations faisant état de paramilitaires russes ciblant des mineurs étrangers en RCA ne sont pas nouvelles. En juin dernier, une dépêche de « The Guardian » révélait que des dizaines de mineurs migrants avaient été massacrés, dont certains enterrés dans des fosses communes, lors d’au moins trois attaques de mercenaires wagnériens l’année dernière. Cela a été suivi par un rapport de Middle East Eye en juillet, selon lequel une centaine de mineurs d’or du Soudan, du Tchad et du Niger ont été tués, lors d’un massacre par les troupes de Wagner dans la région d’Andaha, dans l’est de la RCA, dans ce qui aurait été une tentative russe désespérée de prendre le contrôle du flux d’or et de diamants qui pourraient aider Moscou à gérer le coup de sanctions porté par la guerre non provoquée de Poutine en Ukraine.

A Chimbolo, deux habitants qui vivent près de la mine d’or gérée par le Gold Coast Group, une société chinoise, ont déclaré à Daily Beast avoir vu des véhicules transportant des « soldats blancs » patrouiller dans la zone quelques jours avant les attaques, y compris le jour où la mine a été ouverte la semaine dernière. «  Je les ai vus patrouiller dans la zone très tôt le matin et tard le soir », a déclaré Elog Yambéré, un maçon local, au Daily Beast. « Ils n’utilisaient pas toujours le même véhicule chaque fois qu’ils se présentaient. » Un responsable local du ministère de la défense centrafricain a déclaré au Daily Beast que la Chine souhaitait mener sa propre enquête, distincte de celle des autorités centrafricaines. « Beaucoup de gens pointent du doigt Wagner et cela pourrait conduire à un désastre ».

Les autorités centrafricaines espèrent conclure leur propre enquête avant la fin du mois, selon le responsable du ministère de la défense, qui a déclaré que « tout le monde », y compris le Groupe Wagner, est suspecté dans l’attaque. Mais tout le monde n’a pas accès aux conclusions du gouvernement. « Nous soumettrons nos conclusions au président seul », a déclaré ce dernier qui s’est entretenu en privé avec The Daily Beast. « Seul le président peut décider de ce qu’il en fera par la suite. »

Le Groupe Wagner n’a pas commenté publiquement l’attaque de Chimbolo. Le Daily Beast a contacté Prigojine pour obtenir des commentaires, mais les emails envoyés à Concord Management, une société détenue majoritairement par le financier Wagner, sont restés sans réponse. En ce moment, le gouvernement centrafricain prend des mesures désespérées pour éviter une retombée politique avec Pékin. Le président Touadéra, qui n’a pas encore parlé publiquement de l’incident, aurait prévu de se rendre en Chine pour rassurer les investisseurs sur leur sécurité dans le pays. « Si Touadéra ne gère pas très bien cela, nous pourrions assister à des retombées entre la RCA et la Chine d’une part, et des tensions entre la Chine et la Russie d’autre part, surtout si la Chine est convaincue que Wagner a perpétré les tueries », selon M. Vondo, membre du parti au pouvoir United Hearts Movement au Daily Beast. « En ce moment, beaucoup de gens pointent du doigt Wagner et cela pourrait conduire à un désastre. »

Lu Pour Vous

Source : The Daily Beast

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici