Centrafrique : Mbongo Bethsaïda libéré suite à la menace proférée par Irenée IB Sarko relative à la révélation de l’affaire Henri Marie Dondra et Julia Sarandji ?

0
798

Le tollé provoqué par l’arrestation arbitraire et fantaisiste d’une composante ( Bethsaida Djopop Mbongo) de la jeunesse délaissée par les sbires de Touadera et sa libération montrent une chose; nous sommes une force…nous ne nous laisserons plus faire. La question est de savoir pendant combien de temps cette jeunesse délaissée va tolérer les pratiques immorales et dépravées de certains de nos dirigeants !
Il a fallu l’ultimatum de mon frère Irenee IB Sarko à Julia Sarandji pour aboutir à cette libération. Tanguy D Fimate.

#Urgent : La France et l’opposition pointée de doigt d’avoir manipulé un jeune à fournir les données sur Touadera.

Bangui, ce samedi sur le campus universitaire, a eu lieu l’arrestation de Bongo Bethsaida, agent de l’État nouvellement intégré dans la fonction publique et membres du Mouvement ITA de Dominique Yandocka.

L’arrestation a eu lieu au moment où le Président de la République Centrafricaine, Professeur Faustin Archange Touadera dispensait le cour à ses étudiants à la faculté des sciences.

Soudain Bongo Bethsaida accompagné de deux militaires français, détachés à Bangui, et qui travaillent pour le service d’investigation de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française (DGSE), sont en excursion sur le campus et en train de prendre des images photos et aussi ce du bâtiment dont le Professeur Touadera est en train de dispenser le cour.

Interceptant les gestes suspects des agents français et de Bongo Bethsaida, les éléments de la Compagnie Nationale de Sécurité (CNS) qui escortent le cortège du Chef, ont mis la main sur lui après des papotages entre ce dernier et eux pour le conduire à la Direction du CNS, située en face de l’ENAM, et le maintenir en garde à vue pour des enquêtes.

Il faut noter que Bongo Bethsaida est le neveu de la Ministre des Affaires Sociales, Mme Virginie Mbaikoua, où il est nouvellement intégré, il serait accusé d’être un indicateur de la France.

Des interrogations se lèvent de tout bord, sur ce flou.
Est ce dernier un responsable de l’Université? Membres du bureau de l’ANECA? Pourquoi est-il seul sur les lieux avec des militaires français et aux heures tardives, précisément au moment où le Président Touadera dispensait les cours et un week-end?

Seul l’enquête déterminera.

A suivre…

Lu Pour Vous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here