Centrafrique : M. l’Imposteur de Bangui, le meilleur gouvernement est celui où il y a le plus d’hommes inutiles, voleurs et délinquants à col blanc !

0
52
DISCOURS
DE SON EXCELLENCE, LE PROFESSEUR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, CHEF DE L’ÉTAT
A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DU SÉMINAIRE GOUVERNEMENTAL
Bangui, le 8 octobre 2021
– Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
– Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Républicaines ;
– Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
– Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de Missions Diplomatiques et Postes Consulaires ;
– Mesdames et Messieurs les Experts nationaux et internationaux ;
– Distingués invités ;
– Mesdames et Messieurs,
Avant de prononcer mon discours de circonstance, je voudrais vous inviter à observer avec moi une minute de silence en la mémoire de nos concitoyens, victimes innocentes des crimes barbares et odieux, commis par les rebelles de la Coalition des Patriotes pour le Changement (CPC), il y a trois jours, sur l’axe Bambari-Alindao.
Je vous remercie.
Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
Je me réjouis de l’organisation ce jour, 8 octobre 2021, du séminaire gouvernemental de renforcement des capacités des Membres du Gouvernement et de leurs plus proches collaborateurs que sont les Directeurs de Cabinet.
Cette dynamique que j’ai impulsée, depuis mon premier mandat, se veut un creuset d’échanges sur les meilleures pratiques nécessaires à la conduite de l’action gouvernementale ainsi que l’élaboration des politiques publiques et leur mise en œuvre.
Comme vous le savez, je me suis engagé devant le peuple centrafricain à bâtir une nouvelle République, un Centrafrique nouveau, fort, uni, prospère, privilégiant le dialogue, la justice et la réconciliation nationale.
Je tiens à souligner que pour atteindre ces objectifs nobles, tous les membres du Gouvernement, appelés à traduire dans les actes visibles mon projet de société, dans leurs domaines respectifs de compétence, doivent être suffisamment outillés.
Je dis tous et sans exception car chacun de vous est chargé d’une mission particulière, mais aussi collective et doit donner le meilleur de lui-même pour trouver des stratégies capables de répondre au mieux aux attentes légitimes, souvent pressentes de la population.
– Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
– Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
Je dois rappeler que ce séminaire revêt une importance particulière en ce qu’il est organisé dans un contexte particulier marqué par la pandémie du COVID-19 avec des implications sans précédent sur la santé de la population et l’économie nationale, mais aussi la persistance des violences perpétrées par la CPC contre la population, avec comme corollaire la crise humanitaire.
Comme vous le savez, le peuple m’a renouvelé sa confiance pour continuer à présider aux destinées de notre pays et je lui réitère une fois de plus ma profonde gratitude.
Pour tenir ce pari d’assurer la paix, la sécurité et le bien-être du peuple centrafricain, mon choix s’est porté sur un compatriote, Monsieur Henri Marie DONDRA, pour conduire le Gouvernement.
L’occasion m’est ainsi offerte de réaffirmer ma confiance et mon soutien indéfectible au Premier Ministre, Chef du Gouvernement ainsi qu’à toute son équipe.
– Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
– Messieurs les Ministres d’Etat ;
– Mesdames et Messieurs les Ministres;
Il vous souviendra que lors de mon discours inaugural du Conseil des Ministres du 29 juin 2021, j’attirais votre attention sur un certain nombre d’obligations qui constituent la déontologie du Gouvernement parmi lesquelles la solidarité gouvernementale, la discrétion, la confidentialité, le devoir de réserve, d’intégrité pour ne citer que celles-là.
Au cours de ce Conseil, j’ai aussi donné les orientations stratégiques, les priorités nationales de développement, les principes d’action et les outils nécessaires au travail gouvernemental qui constituent, de mon point de vue, un vade-mecum du Ministre, lequel constitue un corps de normes, de règles et de valeurs devant encadrer la pratique de la fonction ministérielle.
Je vous invitais à faire preuve de leadership et de méthode, de façon à bien gérer l’étape délicate de transformation des idées et intentions formulées dans vos lettres de mission en actions visibles et palpables sur le terrain de la réalité politique.
Ceci devra également se faire dans le strict respect des normes et procédures légales et réglementaires, ainsi que des règles éthiques et comportementales qui fondent l’Etat et l’Administration publique centrafricaine.
J’insiste sur le fait que les citoyens centrafricains doivent demeurer au cœur du travail gouvernemental.
Pour atteindre ces objectifs prioritaires fixés, je vous invite une fois de plus, à cogiter sur les manières de placer vos actions sous le signe des réformes et de la gestion axée sur les résultats, en vue de répondre aux attentes de nos populations et de relever les défis attachés à l’excellente mission dont le Gouvernement est investi.
Ce Séminaire qui va durer deux jours, permettra, non seulement de bâtir des liens personnels plus forts entre les Ministres et de favoriser une meilleure cohésion gouvernementale, gage de performance future, mais aussi et surtout d’appréhender dans les détails les lettres de mission qui leur sont données.
Il permettra également aux Directeurs de Cabinet qui ont la responsabilité de piloter l’administration et accompagner les Ministres dans leur mission en articulant la définition des objectifs stratégiques et leur mise en œuvre, d’appréhender la profondeur de maîtriser les règles et principes de fonctionnement de l’administration et de veiller à leur application au quotidien.
J’apprécie ainsi donc, à sa juste valeur, les différentes thématiques retenues dans le cadre de cette formation.
Durant ces deux jours, votre leadership et sens du devoir patriotique seront renforcés à travers les échanges autour des notions de bonne gouvernance et de l’autorité de l’Etat.
Le relèvement économique pour lequel vous êtes appelés à tout mettre en œuvre afin de faire sortir le pays de son état de pauvreté, fera l’objet d’échanges sur la réforme du système de gestion des finances publiques engagée au sein de l’administration publique centrafricaine.
Malheureusement, la situation sécuritaire reste un défi majeur pour ce relèvement et vous aurez l’occasion d’échanger autour des causes de l’insécurité et des différentes stratégies adoptées par le Gouvernement pour y remédier, ainsi que celles en cours d’adoption.
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs,
Je puis vous affirmer qu’en voyant le profil des Experts tant nationaux qu’internationaux, ce séminaire gouvernemental est une formation de haut niveau.
Il permettra au Gouvernement de renforcer ses capacités pour élaborer des mesures nouvelles, de nouvelles stratégies, des idées nouvelles, autrement dit, de l’innovation afin de sortir l’administration de la routine vis-à-vis de laquelle le peuple exprime une certaine lassitude qui se manifeste par un désintéressement.
Distingués invités ;
Mesdames et Messieurs ;
Je formule le vœu de voir, au sortir de ce séminaire, un Gouvernement uni, solidaire, animé d’un sens élevé de responsabilité pour l’accomplissement de sa mission, un Gouvernement qui est à l’écoute et qui fait preuve d’une pro-réactivité face aux attentes des citoyens.
Je formule également le vœu qu’au sortir de ce séminaire, chaque membre du Gouvernement puisse avoir une meilleure compréhension de sa mission ainsi que des enjeux des différents plans d’actions ministérielles et ait pu se rendre compte du caractère interministériel de beaucoup de mesures qui requièrent la mise en place de plateformes adaptées de collaboration commune à tous les niveaux hiérarchiques.
A cet effet, je vous invite à méditer cette citation de l’écrivain et philosophe Voltaire, je cite : « Le meilleur gouvernement est celui où il y a le moins d’hommes inutiles », fin de citation.
Sachez que je m’engage à m’informer régulièrement sur le déroulement de la formation et sur l’assiduité des Membres du Gouvernement.
En terminant mon propos, je voudrais remercier tous nos partenaires techniques et financiers et particulièrement l’Union Européenne, la MINUSCA, la Banque Mondiale et le Programme des Nations-Unies pour le Développement pour l’appui multiforme au Gouvernement dans la réalisation de sa mission d’une manière générale et plus particulièrement dans l’organisation du présent séminaire.
Tout en souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouvert le Séminaire gouvernemental sur le renforcement des capacités des Membres du Gouvernement.
Je vous remercie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here