Centrafrique : « M. le président Touadéra, vous m’avez grandement déçu avec ce « Décret de confirmation des membres du gouvernement » !

0
394
Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Pr Faustin Archange TOUADERA, cher aîné universitaire, vous savez tout le profond respect que j’ai toujours éprouvé pour vous.
Mais ce soir, très respectueusement, et sans hypocrisie, je suis obligé de vous dire que vous m’avez grandement déçu avec ce « Décret de confirmation des membres du gouvernement » que vous avez signé, alors que vous avez nommé, il y a deux jours, un nouveau Premier Ministre, Chef du Gouvernement , suite à la démission de Henri-Marie Dondra.
Sur ce dossier et sur bien d’autres, vous avez été induit en erreur, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat et cher aîné universitaire. Je vous le dis très respectueusement et très franchement, en espérant qu’on ne vous trompera pas, une fois de plus, en me faisant passer pour un ennemi de la nation.
On a le sentiment que la politique n’est plus saisie par le droit ; mais c’est plutôt la politique qui tient désormais le droit en l’état ; ou bien, si l’on préfère, quand « régime politique » et système politique » se confondent dans notre pays, la République Centrafricaine !
A quoi sert d’enseigner le droit constitutionnel dans notre pays ? A quoi sert notre Constitution du 30 mars 2016 ? Mon âme de constitutionnaliste est ad vitam.
Dominique Désiré ERENON,
Docteur en Droit Public de l’Université de Paris 1 Pantheon-Sorbonne, Constitutionnaliste,
Maitre-Assistant à la Faculté des Sciences Juridique et Politique de l’Université de Bangui ( FSJP),
Président de la Marche pour la Démocratie et le Salut du Peuple (MDSP).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here