Centrafrique : M. l’ambassadeur Bruno Foucher, comment pouvez serrer les mains ensanglantées d’un terroriste qui a fait incendier le drapeau tricolore, l’un des quatre symboles de la République française ?

0
111

Centrafrique : La manipulation dépasse la limite, le drapeau français incendié

Publié le 13 décembre 2021 , 7:27

 

Bangui, 14 décembre 2021 (Corbeaunews – Centrafrique ) – Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux au lendemain d’une manifestation contre la France regroupant une douzaine des personnes, tous partisans du parti au pouvoir, émeut les internautes centrafricains. Dans cette vidéo, une douzaine des jeunes hommes femmes, à visage découvert, dont un, après avoir tenu un discours en français et en sango exigeant aux Français de quitter le pays, met le feu sur le drapeau français tenu par deux autres adolescents debout devant les autres. Un spectacle digne de la fin de règne, selon les Banguissois.

scène de mise en feu du drapeau français à Bangui
Capture d’écran de la vidéo de mise en feu du drapeau français à Bangui

 

Le sentiment anti-français prend-il vraiment de l’ampleur en Centrafrique ? Ou bien est-il concentré dans quelques cercles des partisans du pouvoir ?

Ce sont les séries de questionnement que se posent les Banguissois qui ont regardé la vidéo de l’incendie d’un tissu aux couleurs de drapeau français. En été dernier, la France avait accusé le pouvoir de Bangui d’avoir soutenu les campagnes anti-françaises menées par les mercenaires russes et avait gelé son aide budgétaire. Les autorités françaises estiment que la Russie n’est pas étrangère à ces campagnes de dénigrement, mais que certains Centrafricains sont au mieux complices de ces campagnes, principalement basés sur les réseaux sociaux.

Mais ce dernier temps à Bangui, la réalité dépasse la fiction. Les manifestations anti-françaises, anti-Minusca et anti-communauté internationale se multiplient. Sauf que dans ces manifestations, on ne retrouve que quelques dizaines des partisans du pouvoir, parfois motivé par quelques billets de banque. Ce qui prouve que le sentiment anti-français véhiculé par la Russie est concentré dans quelques cercles des partisans du pouvoir.

Et la semaine dernière, ces campagnes ont franchi une étape, celle de l’incendie du drapeau tricolore français. Cela ne plait pas à tout le monde. D’après certains internautes centrafricains, chaque fin d’un régime en Centrafrique s’annonce ainsi.

« Des jeunes innocents manipulés par le régime de Touadera en brûlant l’emblème si vous voulez le drapeau de la France après une manifestation. Cela est un acte ignoble, grave et dangereux pour la République. La manipulation a dépassé la limite en Centrafrique », s’indigne un internaute centrafricain sur les réseaux sociaux.

Contacté par CNC, un membre du mouvement Talitha Khoum de Didacien Kossimatchi affirme que « ces campagnes anti-françaises et anti- Minusca ont repris par ce que la France veut pousser les autres pays européens contre le groupe Wagner qui fait du bon travail dans le pays. Ces campagnes vont s’accentuer et élargir aux autres pays européens dans les jours à venir si depuis Bruxelles, cette Union européenne hasarde de sanctionner nos alliés russes, sanctions qui risquent aussi de toucher nos autorités ». D’ores et déjà, ils ont prévu d’incendier publiquement 3 drapeaux français et de l’union européenne  la semaine prochaine.

Selon un membre du gouvernement contacté par CNC, cet acte barbare avait poussé le Premier ministre Dondra à aller rencontrer l’Ambassadeur de France dans son bureau à Bangui. Qu’est-ce qu’ils se sont dit ? s’interroge un homme politique centrafricain.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici