Centrafrique : M. Adama Dieng, l’un des génocidaires à Bria s’appelle Abdoulaye Hissène !

0
21

Bria, le chef – lieu de la préfecture de la Haute – Kotto  ne cesse d’être  le théâtre d’incessants  affrontements entre des groupes armés depuis  plusieurs mois et ce, au lendemain du départ de la mission Sangaris. L’objectif recherché ici n’est rien d’autre que le contrôle et le pillage des ressources minières, à savoir or, diamant et bois dont regorge le sous – sol de cette partie de la République centrafricaine. Bilan : des morts tous les jours, des maisons et greniers incendiés et des milliers de personnes déplacées  sur des sites ou en brousse et obligées d’y vivre dans le dénuement le plus total  comme des animaux. L’un des responsables de ces actes criminels et de graves atteientes aux droits humains s’appelle Abdoulaye Hissène. M. Adama Dieng,  plaidez tout simplement pour son arrestation  et sa traduction devant la CPI ou la CPS !

  1. Le Groupe d’experts a été informé que début 2016, Abdoulaye Hissène avait contacté des acheteurs potentiels pour leur vendre 300 kilogrammes d’or qu’il prétendait stocker à Nairobi. Les acheteurs pressentis ont affirmé au Groupe
    d’experts qu’il n’avait pas été en mesure de fournir des documents fiables pour prouver qu’il était en possession d’une telle quantité d’or. En outre, le Groupe d’experts n’a pas pu obtenir la preuve de l’existence de la société kényane « Sovereign Freighters LTD », dont Abdoulaye Hissène affirmait être le commissionnaire en douane.
  2. Le Groupe d’experts constate de nombreux cas de personnes basées au Kenya qui ont reçu des fonds en échange de promesses de vente d ’or dont elles n’étaient
    pas en possession.
  3. Dans son rapport final de décembre 2016, le Groupe d’experts faisait remarquer qu’en septembre 2014, Abdoulaye Hissène avait conclu un accord d’achat et de vente à Nairobi pour un montant de 9,9 millions de dollars. Le Groupe d’experts n’a toutefois aucune preuve que la transaction a eu lieu et qu’il détenait bel et bien l’or en question.
  4. L’annexe 4.8 contient des informations sur les tentatives faites par Abdoulaye Hissène pour investir dans une entreprise basée au Cameroun.
    (extrait du rapport des experts de l’ONU du 26 juillet 2017) La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here