Centrafrique : l’UPC du général Ali Darass prend acte de la Déclaration du cessez – le – feu unilatéral mais exige la tenue d’un DPI

0
210

 

DECLARATION DE l’UNITE POUR LA PAIX EN CENTRAFRIQUE(UPC) RELATIVE A L’INSTAURATION D’UN CESSEZ-LE-FEU PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) a été informée, à l’instar de l’opinion nationale et internationale, dans la presse de la décision prise par le Président de la République, Monsieur Faustin Archange TOUADERA ; décision enjoignant à ses forces d’observer un cessez-le-feu unilatéral, d’application immédiate.

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) par la voix de son chef d’état-major général et coordonnateur militaire le Général d’armée Ali Darrassa Mahamat prend acte de cette annonce et tient toutefois à déplorer le temps perdu par le chef de l’Etat, et les innombrables pertes en vies humaines et destructions de biens de paisibles populations.

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) ne peut manquer par ailleurs, d’exprimer sa préoccupation face aux ambiguïtés contenues en creux dans la déclaration présidentielle d’une part, perceptibles dans les actes et /ou propos d’autres acteurs de premier plan et des seconds couteaux du gouvernement. Il est pour le moins difficile de ne pas y voir une corrélation avec les propos du chef de l’Etat selon lesquels lesdites FACA et leurs soutiens russes dont il est d’ailleurs fait état du renforcement numérique, restent activement engagés dans l’exécution des missions qui leur sont assignées. La référence dans cette déclaration au « maintien de l’ordre public » et à « la légitime défense » n’est-elle pas un artifice rhétorique pour couvrir la poursuite des exactions qui endeuillent chaque jour davantage la population centrafricaine ? Tenant compte de ce qui précède l’UPC se réserve le droit de la légitime défense.

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), constant dans sa volonté sans cesse réaffirmée d’œuvrer à l’avènement de la paix et d’un ordre politique juste, à l’unité de tous les centrafricains, veut néanmoins croire que le Président engagera le dialogue réellement inclusif itérativement réclamé par toutes les forces vives de la nation et les partenaires de la République centrafricaine. L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC) réaffirme son attachement à la feuille de route tracée par la CIRGL, prend l’opinion nationale et internationale à témoin de ce qu’elle prend acte de la déclaration du Président Faustin Archange TOUADERA portant instauration d’un cessez-le-feu unilatéral sur toute l’étendue du territoire national.

L’Unité pour la Paix en Centrafrique (UPC), exprime sa gratitude aux chefs d’Etats de la région des grands lacs (CIRGL), à son excellence Monsieur JOÃO MANUEL GONÇALVES LOURENÇO président de la République angolaise, a la CEEAC, au secrétaire général des Nations Unies et à tous les représentants des organisations sous régionales et internationales qui ont œuvré sans relâche à l’instauration d’un dialogue inter centrafricain, pour un retour de la paix dans notre pays. Vive la paix et vive la Centrafrique apaisée.

Fait à Bokolobo le19/10/2021

Le Coordonnateur-Militaire Chef d’Etat-major de l’UPC

Le Général d’Armée : ALI DARASSA MAHAMAT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here