Centrafrique : l’Onu condamne les exactions commises par les mercenaires russes mais ne sanctionne pas !

0
49

« Nous restons également préoccupés par la situation actuelle en République centrafricaine. Nous nous félicitons du communiqué conjoint. Nous encourageons l’UNOCA à utiliser ses bons offices pour soutenir un dialogue constructif qui est pleinement inclusif et répond à la nécessité d’améliorer la gouvernance. L’UNOCA a un rôle important à jouer pour encourager un engagement constructif des pays voisins pour réduire la violence et sécuriser les frontières communes. Nous sommes indignés par les informations selon lesquelles des instructeurs russes ont mené des offensives militaires caractérisées par des affrontements avec des soldats de la paix de l’ONU, des menaces contre le personnel de l’ONU, des violations du droit international humanitaire, des violences sexuelles massives et des pillages généralisés, y compris des organisations humanitaires. Ces violations doivent cesser. Ils doivent arrêter maintenant. Nous exhortons tous les acteurs de la sécurité à coordonner leurs opérations avec la MINUSCA et à veiller à ce que leurs activités ne nuisent pas aux civils. En fait, tout acteur de la sécurité doit justifier la manière dont sa soi-disant assistance soutient la réforme du secteur de la sécurité. »

Rodney Hunter
US Political Coordinator (UN Security Council Briefing on the Situation in Central Africa)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here