Centrafrique : l’Imposteur de Bangui sera – t – il finalement des invités de Denguès ?

0
189

Touadéra, toute honte bue, sera – t – il finalement des invités de Denis Sassou Nguesso, ce vendredi 16 avril 2021 ?

Furtivement,  de gentilles indiscrétions ont rapporté à notre rédaction, en marge de la place mortuaire du feu magistrat Londoumon, que la cérémonie de ses obsèques officiels serait reportée d’un jour, du vendredi 16 avril au samedi 17, à la demande du chef de l’État Faustin Archange Touadéra.

En effet, mettant en avant son prochain déplacement à Brazzaville, pour cause d’investiture de son homologue Congolais, à la présidence de la République du Congo, Faustin Archange Touadéra se serait excusé auprès de la famille du défunt juge et l’aurait priée d’accepter le report les obsèques officiels au samedi 17 avril, afin de lui permettre d’honorer personnellement et dignement le magistrat.

Surpris par cette annonce, nombreux membres de la Centrosphère se sont interrogés sur la véracité de cette nouvelle, en raison de la version galvaudée sur les réseaux sociaux de l’ignorance qu’aurait affichée le protocole d’État congolais face au chef d’État centrafricain, qui n’aurait pas été invité personnellement à Brazzaville, pour cette intronisation de l’homme d’Oyo. Et même si cela devrait en être le cas, le fait de s’y rendre, alors que le Grand Denguès qui s’est pourtant déplacé à Niamey pour la prestation de serment du président Banzoum, n’a pas daigné effectuer le déplacement de Bangui, le 30 mars 2021, affichant ainsi diplomatiquement son mépris pour l’Imposteur de Bangui, ne serait – il pas considéré  tout simplement comme un acte d’imbécilité politique et le summum du pire ridicule ?

Irait-il ou n’irait-il pas, Faustin Archange Touadéra, au Congo ? S’il y va, comme ses communicants viennent de le confirmer, nous entendrons d’ici les cris de jouissance porcine de ses affidés se moquant de la majorité des Centrafricains qui, eux, se réjouissaient déjà en apprenant la marginalisation annoncée du prince du quartier de Boy-Rabe. Et comme dans un film hollywoodien du jour au lendemain, Brazzaville redeviendrait fréquentable pour eux !

Mboté na yé, mo-goué-na-Bangui !

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here