Centrafrique : l’Imposteur de Bangui ordonne à Zokoué d’enlever une dizaine de ressortissants occidentaux

0
259

Centrafrique : l’Imposteur de Bangui ordonne à Zokoué d’enlever une dizaine de ressortissants occidentaux

Une dizaine de ressortissants français, italiens et belges ont été enlevés, ce jeudi 9 mars 2023 à 5 heures du matin, suite à une descente d’éléments de l’OCRB sur instructions du directeur général de la police Zokoué Bienvenu, au restaurant « Relais des Chasses ». Selon des informations qui circulent sur les réseaux sociaux, il est rapporté ce qui suit :

« D’après les premiers éléments d’informations disponibles, les personnes enlevées sont au nombre de six. Parmi elles, figurent quatre ressortissants français, un belge et un italien. Les raisons de leur enlèvement manu militari demeurent pour l’heure inconnues. Ils sont pour le moment détenus dans un endroit tenu secret. Notre équipe, qui s’est rendue à l’OCRB, n’a pas retrouvé leur trace, y compris à la section de recherche et d’investigation de la gendarmerie SRI. Mais selon une source sécuritaire contactée, les six victimes seraient actuellement détenus par les militaires FACA proches des mercenaires au camp de Roux, mais il est difficile pour le vérifier. D’après un activiste de la société civile centrafricaine contacté, les Centrafricains assistent depuis six mois à une chasse aux sorcières dans le pays. Tous ceux qui sont européens sont indésirables sur le territoire centrafricain. L’OCRB est une unité de la police créée en 2002 pour lutter contre la criminalité en Centrafrique. Elle est chargée de lutter contre les actes de banditisme, les braquages et autres délits similaires. Toutefois, cet enlèvement d’étrangers semble sortir de son champ d’action habituel. La situation en République Centrafricaine reste préoccupante, avec une forte insécurité qui règne dans certaines zones du pays. Cet enlèvement souligne l’importance pour les étrangers de prendre des mesures de sécurité lorsqu’ils se rendent en Centrafrique. Il est recommandé de se renseigner sur les conditions de sécurité avant de se rendre dans le pays ».

Cependant, selon des renseignements de sources policières et militaires, c’est l’Imposteur de Bangui qui a ordonné, tel Catilina à ses lieutenants, l’incendie de la Brasserie Mocaf, qui a enjoint par téléphone à son homme de main, le directeur général de la police Zokoué Bienvenu, de procéder à l’enlèvement de ces occidentaux. En contrepartie de leur libération, il exigera le versement d’une rançon de plusieurs milliards de Fcfa pour lui permettre d’alimenter les caisses de l’Etat qui sont vides. En cas de résistance de la part de leur Etat, il n’hésitera pas à prescrire leur exécution, comme l’ont toujours opéré les Jihadistes. Connaissant l’opinion publique européenne, il obtiendra rapidement gain de cause afin de renouer avec les institutions internationales financières de Bretton Woods et  disposer de l’argent en liquide.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici