Centrafrique : lettre ouverte à Touadéra, Sarandji et Darlan !

0
298

Bangui, le 20 Mai 2021
Lettre Ouverte
A
Leurs Excellences,
MM :
-Président de la République Centrafricaine,
-Président de l’Assemblée Nationale,
-Présidente de la Cour Constitutionnelle.
Excellences,
Nous, Observateurs des Organisations de la société Centrafricaine Moderne, de toutes les 20 Préfectures, travaillant dans différents domaines du développement démocratique, communautaire et de la défense des droits humains, avec le soutien des organisations partenaires internationales signataires de la présente, vous adressons cette lettre ouverte pour vous exprimer nos vives inquiétudes face au Nouvel Elan des Députés Koudoufaristes (Alliance RDC-Massikinisme), syndrôme de la trahison né, lors de la mise en place du nouveau Bureau de l’Assemblée Nationale, rempli par des bras cassés, des titulaires de Faux Diplômes en Droit comme Evariste NGAMANA.

La trahison par Mathurin MASSIKINI, en mission en Afrique du Sud, qui fait la honte des presses panafricanistes doit être considérée comme une attaque, contre les institutions
républicaines, l’Assemblée Nationale et contre l’état de droit, perpétrées sur ordre de cette nébuleuse « Massikinisme ». Nous en appelons à votre intervention personnelle et vous
prions d’user de vos prérogatives de garant de la constitution et de chef politique de l’MCU, pour : (1) Assurer que l’état de droit est pleinement respecté par les Députés de la Majorité ; (2) Et mettre fin à tous les actes de trahison qui minent l’indépendance du parlement, et violent les droits constitutionnels.

Excellences,
Comme le reste de l’opinion nationale et internationale, nous suivons avec inquiétude la crise politique actuelle en marge du dialogue qui se veut républicain, mais mal organisé par l’amateurisme congénital de vos staffs à la présidence. Le conflit armé qui déchire notre pays a déjà donné lieu à des abus des droits humains par le gouvernement qui a
procédé, à des arrestations arbitraires des leaders politiques, des intimidations des défenseurs des droits de l’homme qui préparaient une dénonciation de l’action
criminelle du gouvernement de la prédation des institutions douanières liquidées dans son ensemble aux mercenaires Russes pour se payer directement sur le terrain.
L’Ancien Ministre de la Jeunesse et des Sports est détenu sans les complices, Daniel NZEWE, NGREPAYO Arsène et autres.

Contrairement à la tradition, les représentants du pouvoir judiciaire se sont joints aux membres du gouvernement et députés de MCU, dans la procédure d’empêcher, Martin
ZIGUELE et autres, dans leur mouvement et libertés d’aller et venir …. Ces incidents constituent une indication que si rien n’est fait, l’unique solution reste le soulèvement populaire ! Nous sommes convaincus que ces actes d’arrestation arbitraire, de menace et d’intimidation auront des conséquences négatives sur l’indépendance et la suite du
dialogue républicain en cours. Depuis la tenue des élections très controversées de 2020-
2021, nous suivons avec beaucoup d’intérêt le travail effectué par la Cour Constitutionnelle dans les domaines de recadrage juridique.

Malheureusement, nous assistons à nouvel élan de massikinisme-né en lieu et place de koudoufarisme-mort ! Nous disons stop ! La cour constitutionnelle doit revoir la copie de sa décision  pour allonger la liste des députés à retirer leur mandat, car,  ils ont quitté leurs partis, de fait et réellement en droit. Nous sommes conscients des nombreuses limites de votre personnalité à décider et se faire passer pour toujours comme un homme qui se cache derrière les proches au puboir, y compris des allégations de corruption non
seulement, des députés du RDC qui ont vendu le vote pour que le MCU puisse prendre la tête et l’ensemble des bureaude l’Assemblée Nationale, dont la presse se fait parfois
l’écho et pour lesquelles la liste même des députés membres du bureau prouve à suffisance, mais, la configuration des commissions permanentes de l’Assemblée nationale en elles-mêmes récemment institué est illustratrice. Mais nous observons également avec une certaine méfiance, les détournements accomplis sur les dons et financement liés à la pandémie covid-19, aux ministère de l’action humanitaires et le ministère des finance et du
budget en dépit de ces faiblesses.La trahison enclenchée par Mathurin MASSIKINI, est de
nature à saper le droit des électeurs de répondre à l’obligation de rester dans leur propre parti et à l’obligationde ne pas koudoufarer ! Nous vous exhortons à veiller à ce que la recherche d’une cohésion politique au sein du groupement politique MCU ne puisse se faire au prix de l’intérêt général et du droit des centrafricain à une démocratie vibrante. Si non, seule un  soulèvement populaire reste l’arme des électeurs. Nous avons foi que vous prendrez la mesure de la nécessité d’intervenir à temps pour arrêter le recours aux moyens
non légaux qui déstabilisent l’Assemblée nationale. Seule la soumission à la constitution et aux lois centrafricaines garantira le respect de l’indépendance du parlement et des
droits de tous les citoyens centrafricains à ne pas se soulever, et préservera les acquis démocratiques.
Veuillez agréer, Excellences, l’expression de notre plus haute considération.
Pour le Peuple, nous observons TOUT !

NE JOUER PAS AVEC LE PEUPLE CENTRAFRICAIN !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here